warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

colloque-meteo-franceIntervention de Vivian Depoues à la table ronde: « Quelles stratégies déjà adoptées – Réseaux et infrastructures »  :

  • Le défi est, pour chaque entreprise, de façon pragmatique, de se situer, d’évaluer ses priorités et de trouver sa place pour piloter sa trajectoire dans un monde qui change, dans un moment qui est un moment de transition vers une économie et des territoires à la fois décarbonnés et adaptés au changement climatique ;
  • La plupart des gestionnaires d’infrastructures ont commencé à prendre en compte la question de leur vulnérabilité et de la résilience de leurs activités à certains enjeux climatiques qui s’aggravent. Aller un cran plus loin implique une réflexion stratégique sur les transformations de l’environnement (économique, social, naturel) de l’entreprise et donc sur sa propre transformation dont le changement climatique serait une des dynamiques structurantes ;
  • Une telle démarche de questionnement peut prendre la forme d’une démarche exploratoire initiée en interne (ex. prospective stratégique, audit des risques), d’un projet de R&D, d’un processus de réponse à des exigences nouvelles de reporting, de questionnements techniques remontant des activités opérationnelles.
  • Les risques peuvent être directs ou indirects, plus ou moins immédiats selon les organisations. Dans une logique d’alignement de l’ensemble des activités économiques avec l’objectif d’une économie bas carbone et résiliente il est nécessaire que l’information circule le long des chaînes de valeur pour que tout le monde s’en préoccupe le plus en amont possible. En effet, lorsque l’on parle d’infrastructures on parle de décisions qui ancrent des choix sur le long terme, les réseaux sont l’armature de l’économie.
  • Une partie significative de l’initiation d’une démarche d’adaptation consiste à apprécier ce que signifie le changement climatique pour une activité et une organisation données, comment il interagit avec un contexte, quelles sont les évolutions qui viennent challenger des manières de faire. Différents secteurs et différentes entreprises qui ont pris le temps de questionner cela sont arrivées à cadrer leurs démarches d’adaptation autour de questions très différentes.

tb

  • Au final, l’adaptation ce n’est pas qu’un ajustement mécanique à des conditions climatiques différentes, c’est aussi le choix de l’attitude à adopter face à ces changements : se protéger ; favoriser des options robustes pour minimiser les regrets quelles que soient les évolutions à venir ; une stratégie misant sur la résilience acceptant la possibilité de certains incidents mais en se mettant en capacité de revenir le plus rapidement possible en situation nominale ; etc.. Différentes stratégies de réduction, de gestion ou de transferts des risques pourront ainsi être adoptées en fonction.
  • Des questions et une vision bien formulées découlent une meilleure prise en compte de l’information passant éventuellement par une reconfiguration de ses relations avec le monde scientifique et un renouvellement de ses outils d’aide à la décision. L’adaptation est ainsi un processus d’exploration et d’expérimentation, forcément négocié, itératif et partenarial.

Pour en savoir plus :

A propos du Forum International de la Météo et du Climat

Dans le cadre du 14e Forum International de la Météo et du Climat, Météo et Climat, association fondée sous le nom de Société météorologique de France et présidée par Jean Jouzel, a organisé un colloque sur le thème « Adaptation des infrastructures et des réseaux au changement climatique » le vendredi 24 mars 2017 à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris 5e).

Le programme piloté par Anne Girault, directrice générale de l’Agence Parisienne du Climat, favorisait échanges et réflexions autour de l’adaptation des infrastructures et des réseaux au changement climatique et mettra en exergue les enjeux économiques et financiers.

 » Infrastructures et stress climatique – Comment le changement climatique impactera-t-il les infrastructures ?
Comment s’y préparer et intégrer ce sujet dans les processus de décision, les modèles économiques et la formation ? « 

COMITE SCIENTIFIQUE

Présidente : Anne GIRAUL,T Agence Parisienne du Climat
Membres :
Vivian DEPOUES, Institute for Climate Economics
Jean-Michel SOUBEYROUX, Météo-France
Henri LANDES, Sciences Po & CliMates
Dominique MARBOUTY, Météo et Climat
Christian VANNIER, FIM
Robert VAUTARD, Institut Pierre-Simon Laplace

Contact


Vivian DEPOUES

Chargé de recherche - Territoires et climat

Les travaux de Vivian portent sur les démarches et les outils mis à la disposition des collectivités locales pour répondre aux enjeux du changement climatique. Il s’intéresse particulièrement aux outils d’aide à la décision pour l’adaptation des infrastructures.
Vivian est titulaire d’un master en sciences de l’environnement de l’Université Pierre et Marie Curie et d’un master en politiques environnementales de Sciences-Po Paris.

loading
×