Ce rapport présente la dernière étude sur le marché des obligations vertes réalisée par I4CE – Institute for Climate Economics avec le soutien du Crédit Agricole CIB, d’EDF et de Mirova.Ce rapport présente la dernière étude sur le marché des obligations vertes réalisée par I4CE – Institute for Climate Economics avec le soutien du Crédit Agricole CIB, d’EDF et de Mirova. Les obligations « climatiques » ou « vertes » sont une nouvelle classe d'actifs qui a reçu une attention croissante au cours des dernières années en tant qu’instrument financier capable d’aider à surmonter le défi de l'investissement bas-carbone. Ce rapport explore la contribution actuelle et potentielle des obligations vertes à la transition bas-carbone et les différentes façons de l'améliorer. L'analyse commence par faire le point sur l'état actuel du marché des obligations vertes ; elle identifie ensuite les rôles clés que le marché peut jouer pour les différentes parties prenantes et enfin, cible les deux principaux défis à résoudre. Le premier défi – à savoir la question de l'intégrité environnementale des obligations vertes – explore les enjeux liés aux définitions et aux procédures et identifie les approches possibles pour y faire face. Le deuxième défi se concentre sur la façon dont, outre une plus grande transparence, des mesures à la fois menées par le marché et l’intervention publique peuvent contribuer à accroître la contribution financière tangible des obligations vertes à la transition bas-carbone. Le rapport conclut ensuite avec un certain nombre d'étapes possibles pour les décideurs et les acteurs financiers pour surmonter les limites actuelles des obligations vertes.