Adopté en 2015 à la COP21, l'Accord de Paris a donné un nouvel élan à la lutte contre le changement climatique et a confirmé l'objectif de limiter la hausse de la température moyenne mondiale à 1,5-2 ° C par rapport à la période préindustrielle.

Parmi les objectifs, le rôle central que le financement doit jouer pour réaliser cette transition a été réaffirmé par l'article 2.1 (c): «Rendre les flux de financement compatibles avec une trajectoire bas-carbone et un développement résilient au changement climatique».

On parle beaucoup aujourd’hui des Obligations Vertes comme de l’une des principales solutions permettant d’accélérer le financement des actifs compatibles avec une économie sobre en carbone et résiliente au changement climatique -appelés dans la présente note «investissements à faibles émissions de carbone» (LCCR). Les acteurs du marché sont ainsi enthousiasmés par la croissance rapide de ce nouveau marché.
Cependant certains observateurs s'inquiètent de deux défis majeurs auxquels va devoir faire face le marché des obligations vertes. Premièrement, le marché des obligations vertes ne permet pas à lui seul de générer des investissements verts additionnels. Deuxièmement, la croissance rapide de ce marché accroît les risques juridiques et de réputation liés à son intégrité environnementale.

Afin de réaliser pleinement le potentiel de contribution du marché des obligations vertes à la transition bas-carbone, celui-ci devra donc surmonter ces deux défis.
Ce rapport résume les principales conclusions de l’étude menée par I4CE avec le soutien de la Fondation Climate Works pour analyser ces deux défis clés. Les deux rapports finaux du programme seront publiés début 2018.

  • Rapport 1. Obligations vertes: améliorer la contribution de ce marché à la transition vers une économie sobre en carbone et résiliente au changement climatique;

  • Rapport 2. Intégrité environnementale des obligations vertes: enjeux, situation actuelle et prochaines étapes.


En version en espagnol de cette publication est disponible sur le site d'ALIDE ici.