Résumé :

Issue d’un partenariat entre des acteurs de l’adaptation au changement climatique (I4CE, ADEME, CEARC) et SNCF, cette thèse analyse in situ ce qu’une organisation comme SNCF fait de la connaissance disponible sur les impacts du changement climatique et ce que cette connaissance lui fait. Elle cherche à contribuer à notre compréhension de la manière dont les grandes organisations se transforment face au changement global décrit et annoncé.

Elle part du constat d’un décalage entre des éléments scientifiques qui plaident pour une anticipation de transformations profondes et des stratégies d’adaptation des gestionnaires et opérateurs d’infrastructures plutôt réactives et incrémentales.

L’enquête, ancrée dans une méthodologie inductive, s’attache à décrire en détails le cas de SNCF et met en lumière de multiples initiatives d’experts et la construction d’un discours d’entreprise qui se veut pragmatique sur l’adaptation. Elle révèle les difficultés qu’il y a à faire de ce sujet un enjeu prégnant pour l’entreprise qui privilégie une posture défensive.

Dépoues, V. (2017). Organisational uptake of scientific information about climate change by infrastructure managers: the case of adaptation of the French railway company. Climatic Change, 143(3-4), 473-486

Au travers d’une étude détaillée dans la région de Montpellier l’enquête montre que les responsables opérationnels ont conscience des changements en cours et les gèrent au fil de l’eau. Dans les grands projets comme les pratiques quotidiennes l’adaptation doit en permanence se négocier avec des héritages lourds et d’autres dynamiques d’évolution.

Ces éléments complètent un portrait de l’adaptation telle qu’elle s’articule avec les dynamiques structurantes du système ferroviaire et notamment les efforts continus de rationalisation et d’optimisation.

Dépoues, V., Vanderlinden, J.-P., & Venturini, T. (2017). Entre dire et faire : discours scientifique sur le changement climatique et adaptation du système ferroviaire français. Article académique soumis à la revue Vertigo (révision en cours)

Un atelier, organisé avec des cadres de SNCF a permis d’explorer les conséquences possibles associées aux dimensions plus disruptives du changement climatique. L’accroissement de la variabilité et les extrêmes climatique sont à mêmes d’interroger les manières de faire, les doctrines et les choix stratégiques pose des questions de gouvernance qui débordent largement de SNCF.

Face à ces questions la thèse montre qu’une diversité de postures d’adaptation est possible et que tous les acteurs – y compris au sein même du groupe SNCF – peuvent avoir des préférences et des intérêts différents.

Dépoues, V., Vanderlinden, J. P., Venturini, T., & Jézéquel, A. (déposé, 2018). An experimental workshop to question the implications of an increase in extreme weather events frequency on the organization of French railways system.

Ce résultat amène à préciser les questions d’analyse économiques pertinentes pour mieux répondre à ce défi. La thèse défend que c’est en tant que science de la gouvernance que l’économie, aux-côtés d’autre heuristiques a un rôle clé pour déployer les conséquences possibles du changement climatique, explorer les pistes et ouvrir des espaces où mettre en débat les choix stratégiques d’adaptation.

Résumé détaillé

Manuscrit complet

Partenaires

Ademe ; SNCF ; CEARC ; I4CE

Calendrier et format

Débutée en octobre 2015, cette recherche a pris la forme d’un projet de thèse mené par Vivian Dépoues et dirigé par Jean-Paul Vanderlinden (UVSQ-CEARC) & Tommaso Venturini (ENS Lyon, Médialab). La thèse a été défendue le 5 février 2019 à Guyancourt devant un jury composé de Anders Blok (Sociologisk Institut, Université de Copenhague), Arnaud Diemer (CERDI, Université de Clermont-Auvergne), Angel Aparicio (université polytechnique de Madrid), Franck Lecocq (CIRED), Aude Bodiguel (ADEME) et Benoît Leguet (I4CE).

Livrables

Articles académiques

  • Dépoues, V. (2017). Organisational uptake of scientific information about climate change by infrastructure managers: the case of adaptation of the French railway company. Climatic Change, 143(3-4), 473-486. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01865209
  • Dépoues, V., Vanderlinden, J.-P., & Venturini, T. (2017). Entre dire et faire : discours scientifique sur le changement climatique et adaptation du système ferroviaire français. Article académique soumis à la revue Vertigo (révision en cours). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01826546
  • Dépoues, V., Vanderlinden, J. P., Venturini, T., & Jézéquel, A. (déposé, 2018). An experimental workshop to question the implications of an increase in extreme weather events frequency on the organization of French railways system. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01835393
  • Dépoues, V. (2018). Ce que peut nous apprendre le cas de la gestion de la végétation Sur l’adaptation au changement climatique pour SNCF. Document de réflexion (à paraître dans la Revue Générale des Chemins de fer (fév. 2019)). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01865207
  • Dépoues, V. (2017). Compte rendu de lecture : Richard, E. (2016). « L’adaptation aux changements climatiques. Les réponses de l’action publique territoriale » Repères–Events & books Ouvrages en débat. Natures Sciences Sociétés, 25(1), 80-99. https://www.nss-journal.org/articles/nss/pdf/2017/01/nss170015.pdf

 

Publications liées

 

 

Publications