warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!
Contribution à la revue des coûts et besoins pour l’adaptation des territoires en France par la réalisation du focus thématique Forêt
Stage de 6 mois démarrant en mars ou avril 2021

ENVIRONNEMENT DU POSTE
I4CE – Institut de l’Économie pour le Climat, est un institut de recherche fondé en septembre 2015 par la Caisse des Dépôts et l’Agence Française de Développement. Le Think Tank fournit une analyse et une expertise des questions économiques liées aux politiques climat-énergie en France et dans le monde.

I4CE a été créé pour accompagner les décideurs publics et privés à mieux comprendre, anticiper et faciliter l’utilisation d’instruments économiques et financiers visant à favoriser la transition vers une économie faiblement carbonée et adaptée aux changements climatiques. I4CE réunit une équipe de chercheurs et chercheuses (économie, gestion, sciences humaines et sociales) travaillant sur l’action :

  • Des institutions financières publiques et privées ;
  • Des décideurs économiques nationaux (ministères, parlementaires, entreprises) ;
  • Des décideurs économiques territoriaux (collectivités, réseaux d’élus, entreprises de services aux territoires, représentants de filières économiques).

I4CE offre à des étudiant.e.s motivé.e.s la possibilité de participer à ses travaux dans le cadre de stages ou de césures d’une durée de six mois.

POSITIONNEMENT ET DESCRIPTION DU POSTE :
Le sujet du stage se situe au croisement des travaux d’I4CE sur l’adaptation au changement climatique des territoires et la forêt. Il s’inscrit plus précisément dans la préfiguration d’un projet portant sur une évaluation consolidée des coûts de l’adaptation en France en proposant d’en développer le volet forêt.

Sujet proposé :
La « délicate question du financement de l’adaptation au changement climatique est un sujet fondamental pour la transition climatique [qui] reste très largement ouvert ». Il se caractérise à la fois par un « flou sur le niveau des besoins » et des interrogations sur les sources de financement (Délégation à la prospective du Sénat, 2019). Après avoir conduit, en 2020, une revue des grands chantiers de l’adaptation dans les politiques et les projets territoriaux, I4CE va engager en 2021 un projet dont l’objectif est d’apporter au débat public des éléments de chiffrage des besoins à mobiliser pour l’adaptation en France. Il s’agit de qualifier et de quantifier les différents postes de coûts, à la fois du côté des besoins d’investissement (nouveaux investissements ou surcoûts d’investissement) et des besoins de fonctionnement (animation, ingénierie) pour l’adaptation.
Ce projet prendra la forme d’un premier travail de cartographie des coûts de l’adaptation par grand chantier (cf. plus haut), d’identification des acteurs qui portent ou pourraient porter ces coûts et des estimations préexistantes. A partir de cette base, un travail d’approfondissement sera conduit par focus thématique pour préciser ces premières estimations, combler les manques et mettre les résultats en discussion auprès des acteurs concernés.

La mission proposée consistera à prendre en charge le focus thématique sur la forêt. La forêt est en effet un secteur dans lequel les enjeux liés aux impacts du climat sur les peuplements et à l’adaptation sont étudiés et partagés depuis plusieurs années. La crise sanitaire des dernières années (peuplements scolytés notamment) a encore renforcé l’intérêt de cette thématique pour la filière. Ce focus visera notamment à faire le point sur la manière dont l’adaptation est prise en compte par les différents acteurs dans le secteur forestier (gouvernance, ingénierie, prospective, animation, recherche…), et quels coûts cela engendre pour quels résultats attendus.
Ce focus sera construit à partir d’une revue de la littérature (dont le périmètre est pré-identifié), d’une analyse des meilleures pratiques et d’une série d’entretiens auprès des acteurs concernés afin d‘établir une typologie des actions d’adaptation-type et des coûts associés (investissements, missions d’animation, d’ingénierie, R&D etc.).

Ce travail a pour objectif d’aboutir à une publication dédiée, cosignée par la/le stagiaire. Il nourrira également des travaux transversaux de l’équipe.

La/le stagiaire participera activement aux échanges avec les différents acteurs publics et privés partie-prenantes du sujet.

PROFIL
Ce poste s’adresse à un.e étudiant.e de niveau master dont l’intérêt envers les problématiques économiques et politiques d’adaptation au changement climatique est affirmé.

Les compétences attendues sont notamment :

  • D’excellentes capacités analytiques et rédactionnelles.
  • Une aisance et une rigueur dans la manipulation de données issues d’une diversité de sources.
  • Une capacité à conceptualiser et à prendre du recul à partir des matériaux collectés.
  • Une bonne autonomie et un esprit curieux pour aller au fond des sujets.

Seront également fortement appréciées :

  • Une connaissance et une compréhension des impacts du changement climatique et des enjeux de l’adaptation ;
  • Une connaissance des enjeux liés à la forêt métropolitaine et de l’écosystème des acteurs de la filière forêt-bois serait un plus ;
  • Une connaissance des méthodologies de recherche en sciences sociales permettant d’appréhender les dimensions de conception et de gouvernance des politiques publiques (ex. description et compréhension fine des jeux d’acteurs) ;
  • Une aisance à l’oral pour la conduite des entretiens.

L’offre de stage est ouverte aux étudiant.e.s en situation de handicap.

IMPLANTATION : I4CE – Institut de l’Économie pour le Climat, 22 Rue des Petits Hôtels, 75010 PARIS
PÉRIODE DU STAGE : Prise de poste en Mars ou Avril 2021 pour une durée de 6 mois.
REMUNERATION : selon le niveau d’expérience et d’études.

.

PROCÉDURE : Envoyer CV et lettre de motivation à Vivian DEPOUES, Chef de projet Adaptation – vivian.depoues@i4ce.org et Julia GRIMAULT, Cheffe de projet Forêt – julia.grimault@i4ce.org Les candidatures sont à envoyer jusqu’au 22 janvier 2021 pour des entretiens début février.

Sur le même sujet


Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat. 

loading
×