Événements

L’apport des Clubs de recherche-action pour les secteurs agricole et forestier : l’expertise et l’innovation économique pour le climat

Date : 10 décembre de 15h45 à 18h45

Lieu :
The Rio Conventions Pavilion dans l’Espace Génération Climat
Organisateur : I4CE

: NOUVEAU : RESUME DE LA CONFERENCE ET LANCEMENT DU PROJET VOCAL

Cette conférence a présenté les différents travaux des Clubs «Carbone Forêt Bois» et «Climat Agriculture» et les avancées réalisées. L’objectif était plus particulièrement de présenter les enjeux liés à la certification carbone en Europe dans ces secteurs, et de mettre en lumière les différentes initiatives carbone pilotes portées par les membres des Clubs.

L’après-midi s’est déroulée en trois grands moments :
1. Forêt/agriculture et climat : l’expertise des Clubs de recherche : quel rôle des clubs et quelle expertise des membres ?
Ces clubs de recherche réunissant des instituts de recherche, des décideurs publics (collectivités territoriales, administrations publiques), et des acteurs opérationnels issus des différentes filières, dans l’objectif de mutualiser les connaissances sur les moyens techniques et économiques pour d’améliorer l’atténuation du changement climatique au sein des filières agricoles et forestières et les rendre plus résilientes face au changement climatique.

 2. Les enjeux de la certification carbone en Europe:
Cette table-ronde a fait le point sur les différents freins au développement de projets d’atténuation qui existent, et sur les solutions et perspectives envisagées en France, et les mécanismes déjà mises en œuvre dans d’autres pays européens (Royaume-Uni, Italie…).
L’annonce du projet VOCAL, découlant des travaux des Clubs et visant la création d’un référentiel national de certification carbone en France pour ces secteurs a été annoncée.

 3. Le développement de projets carbone en France:
Malgré l’absence de cadre de certification en France, de nombreux projets d’atténuation pilotes sont mis en œuvre en France par les membres des Clubs. Ils constituent des initiatives innovantes et témoignent de la volonté des acteurs de s’engager dans cette voie en attendant un cadre de certification adapté.

Le Ministère de l’Ecologie a conclue sur son soutien au développement de projets carbone sur le territoire français et sa participation à l’élaboration du référentiel national de certification carbone.

Un résumé en quelques mots :
Les travaux des Clubs et l’expertise des membres ont permis à tous de monter en compétence et de parvenir aux constats suivants :
– Il existe différents freins qui empêchent la certification de projets carbone en France et plus généralement en Europe
– Cependant, on constate une volonté croissante des entreprises de relocaliser une partie de leur compensation
– D’autres pays européens ont déjà mis en place des mécanismes pour permettre le développement de projets d’atténuation sur leurs territoires
– Des initiatives pilotes de projets carbone ont émergé en France dans les secteurs agricoles et forestiers malgré l’absence de certification
Ces différents constats ont amène I4CE et les membres des Clubs à lancé un projet de référentiel national de certification carbone pour les secteurs agricoles et forestier, validé par le Ministère de l’Ecologie. Ce projet va être au cœur des travaux pour 2016 et 2017 et devrait permettre la certification carbone de projets d’atténuation en France d’ici quelques années.

Déroulé :
15h45 – 16h30 : Introduction par Benoit Leguet (I4CE)

Table ronde 1 : Les « clubs de recherche-action », KESAKO ?

  • Claudine FOUCHEROT – I4CE Faciliter l’échange entre décideurs publics, recherche académique et acteurs opérationnels
  • Philippe TOUCHAIS – APCA Témoignage d’un membre fondateur du Club Climat Agriculture : le rôle des chambres agricoles dans la lutte contre le changement climatique
  • Marianne RUBIO – ONF Témoignage d’un membre fondateur du Club Carbone Forêt-Bois : la prise en compte des enjeux climatiques par l’ONF

16h30 – 17h30

Table ronde 2 : L’enjeu de la certification carbone en Europe

  • Julia GRIMAULT – I4CE Les freins au développement de projets en Europe et la création d’un référentiel national de certification carbone.
  • Lucio BROTTO – ETIFOR Italian initiative : Italian Forest Carbon Code
  • Pat SNOWDON – Forestry Commission United Kingdom initiative : Woodland Carbon Code

17h30 – 18h30

Table-ronde 3 : Le développement de projets carbone en France et l’appropriation par les acteurs locaux

  • Jean-Baptiste DOLLE – Institut de l’élevage / Thierry GESLAIN – CNIEL Les filières bovines engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique
  • Pierre COMPERE – InVivo AgroSolutions L’insertion de légumineuses dans les rotations pour réduire la fertilisation azotée
  • Alexander MURILLO – ECOACT et Stéphane LE GOFF – Groupama Evaluer et optimiser le bilan GES des activités forestières de Groupama
  • Caroline MARIE – GIP Massif Central, Olivier PICARD – CNPF, Odeline JACOB – Aquitaine Carbone Développement de projets carbone de gestion forestière améliorée en France : exemples du Rhône-Alpes, du Massif Central et de l’Aquitaine

18h30 – 18h45

Conclusion et perspectives : Alexia LESEUR – I4CE et Joseph LUNET –DGEC

Pour aller plus loin
  • 23/05/2024 Billet d'analyse
    Financement local de la transition : le débat escamoté

    Il en va du financement de l’action climatique à l’échelle locale comme des travaux à entreprendre dans une copropriété composée de plus de 35 000 décideurs différents : le devis est de plus en plus précis mais, s’agissant d’une responsabilité partagée, personne ne veut prendre seul la facture à sa charge. Le contexte budgétaire national de ce début d’année, dominé par la réduction des déficits publics, est propice à remettre une nouvelle fois à plus tard l’indispensable réunion de syndic sans laquelle jamais les travaux ne s’engageront à la hauteur des besoins. Or, plus le temps passe, et plus les coûts risquent de grimper : quelques pistes pour faire progresser le sujet en 2024 malgré tout.

  • 17/05/2024
    Revenus carbone : leur rôle dans le financement de la transition climatique

    Le mois dernier, le secrétaire de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Simon Stiell, a souligné l’importance de cette année et de l’année prochaine pour l’Accord de Paris et a appelé à « un bond en avant dans le financement climatique » avant les Réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. En effet, les émissions devant atteindre leur maximum avant 2025, notre fenêtre d’opportunité pour maintenir l’augmentation de la température à +1,5°C se referme rapidement. Il est urgent d’accroître et d’améliorer les financements pour la transition. Les politiques de tarification du carbone et leurs recettes font partie des outils disponibles qui peuvent contribuer à combler le déficit de financement de la lutte contre le changement climatique.

  • 15/05/2024
    Maximiser les avantages de la tarification du carbone par l’utilisation des revenus carbone

    Les politiques de tarification du carbone et leurs revenus font partie des outils disponibles qui peuvent aider à combler le déficit de financement climatique. Avec des recettes provenant des taxes sur le carbone et des systèmes d’échange de quotas d’émission (ETS) qui ont triplé depuis l’Accord de Paris, et une tendance à la hausse qui pourrait se poursuivre à moyen terme, « comment utiliser les recettes du carbone » est devenu une question cruciale. Ce rapport, préparé dans le cadre du projet European Union Climate Dialogues (EUCDs) financé par l’Union européenne (UE), vise à informer les décideurs politiques et les praticiens sur les leçons apprises et les voies à suivre concernant l’utilisation des revenus du carbone, avec une approche globale basée sur un examen des expériences internationales.  

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer