Événements

Quels leviers pour faciliter la transition vers une agriculture moins émettrice et mieux adaptée au changement climatique ?

3 novembre 2016 - Par : Claudine FOUCHEROT

Date: 17 novembre

partenaires sideevent

Horaires: 17:00 -18:30
Lieu: Zone verte (Salle Ziz)
Organisateurs : I4CE, Crédit Agricole du Maroc

Le secteur agricole est la fois un secteur émetteur de gaz à effet de serre et très vulnérable face au changement climatique. Des solutions pour réduire les émissions et rendre ce secteur plus résilient tout en tenant compte des autres enjeux environnementaux et socio-économique dont celui de la sécurité alimentaire sont connues. Deux questions seront particulièrement discutées dans le cadre de cette table ronde :

  • Quels outils mettre en place pour faciliter l’adoption de ces solutions ?
  • Comment diffuser/répliquer ces outils à grande échelle ?

Modération:  Benoît Leguet, Institute for Climate Economics (I4CE)

Programme
1) Des outils adaptés à un contexte donné – Emmanuelle Poirier Magona (AFD)
2) Quelles métriques pour mesurer l’adaptation de l’agriculture au changement climatique ? – Riad Balaghi, Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), Maroc
3) La télédétection au service de la gestion de la ressource en eau en méditerranée semi-aride – Vincent Simonneaux (IRD)
4) Comment financer une agriculture « adaptée » en Afrique ? – Mariém DKHIL (Crédit agricole du Maroc)
5) Un Club climat agriculture pour mutualiser les expertises et monter des projets concertés entre pouvoir publics, chercheurs et décideurs privés – Claudine FOUCHEROT (I4CE)

17 nov 2016

Quels leviers pour faciliter la transition vers une agriculture moins émettrice et mieux adaptée au changement climatique ?

Contacts I4CE
Claudine FOUCHEROT
Claudine FOUCHEROT
Directrice du programme Agriculture et forêt Email
Pour aller plus loin
  • 17/12/2013
    LE SECTEUR ELECTRIQUE EN PHASE 2 DE L’EU ETS : MOINS D’EMISSIONS DE CO2, MAIS TOUJOURS AUTANT DE CHARBON

    Par Nicolas Berghmans et Emilie Alberola Depuis 2005, 1 453 centrales électriques et de cogénération participent au système européen de quotas d’émissions de CO2 échangeables (European Union Emission Trading Scheme ou EU ETS en anglais) qui les contraint au respect d’un plafond d’émissions de CO2 annuel. Les centrales thermiques utilisant comme carburant primaire le charbon […]

  • 18/11/2021 Billet d'analyse
    Les institutions financières après la COP26 : passer des « belles paroles » au « changement systémique »

    S’il y a bien une chose sur laquelle la COP26 n’a pas déçu, c’est la quantité d’annonces émanant du secteur financier. Mais que se cache-t-il réellement derrière celles-ci ? Bien que noyés dans une avalanche de « belles paroles », il y a néanmoins des progrès notables. Les institutions financières s’intéressent désormais à l’ « alignement » non seulement de ce qui est financé, mais aussi de qui l’est.

  • 07/05/2020
    Co-Bénéfices environnementaux et sanitaires de l’action publique : It’s (also) the economy, stupid!

    Contrairement à la stratégie de relance adoptée en 2008, qui se concentrait exclusivement sur les bénéfices économiques directement observables, chaque euro public investi pour la sortie de crise devra valoriser les co-bénéfices environnementaux et sanitaires. Tel est le parti pris de cette note d’I4CE et de Terra Nova. Avec l’augmentation de la dette publique française et la réduction à terme des marges de manœuvre budgétaires, valoriser tous les co-bénéfices de l’action publique n’est plus une simple option mais un impératif; permettant, entre autres gains collectifs, de réduire les 50 milliards d’euros/an de coûts de la pollution de l’air en France.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer