Événements Certification carbone

Réunion de travail I Les nouvelles méthodes forestières dans le cadre du Label Bas Carbone

Conférences - Par : Claudine FOUCHEROT

Le Centre National de la Propriété Forestière, Fransylva et I4CE, Institut de l’Economie pour le Climat, en partenariat avec France Bois-Forêt, organisent une réunion de travail en visio-conférence sur les nouvelles méthodes forestières dans le cadre du Label Bas Carbone.

 

 

Cette réunion a vocation à rassembler toutes les personnes qui envisagent de contribuer au développement de nouvelles méthodes, ciblant de nouvelles pratiques sylvicoles labellisables.

 

Les objectifs de la réunion sont les suivants :

  1. Faire un point rapide sur les méthodes existantes ou en voie de finalisation, qui concerne la forêt ou l’arbre : méthodes CNPF historiques, forêt méditerranéenne, agroforesterie, arboriculture.
  2. Faciliter la rencontre entre les acteurs souhaitant développer de nouvelles méthodes, afin de leur laisser l’opportunité de mutualiser les efforts et l’expertise.
  3. Discuter ensemble de la pertinence/faisabilité des nouvelles pratiques identifiées par les membres du groupe.

 

L’ordre du jour de la réunion est le suivant :

9h30 – 10h30 – Rappels sur l’existant (I4CE, CNPF, Fransylva).

  • Le Label Bas Carbone et ses caractéristiques clés
  • Les éléments clés d’une méthode
  • Les premières méthodes forestières validées
  • Les autres méthodes en cours de développement
  • Temps d’échange

10h30 – 12h30 – Tour d’horizon des propositions et idées de nouvelles méthodes, dont notamment :  

  • Sylviculture du Pin d’Alep
  • Evitement et coupe rase et futaie irrégulière
  • Allongement des cycles de production
  • Arbre en ville
  • Boisement urbain à haute densité (type Miyawaki)
  • Ilots de sénescence et non-gestion de forêts à hauts enjeux écologiques
  • Transformation et amélioration de peuplements pauvres
  • Enrichissement
  • Stockage du carbone dans les produits-bois (bâtiment)

Dans le cadre de cette seconde partie de réunion, nous prévoyons un petit temps d’échange sur chaque sujet de méthode qui a été proposé, avec ces objectifs :

  1. Présentation brève de l’idée de méthode et pourquoi c’est pertinent
  2. Retours et témoignages des autres personnes intéressées pour travailler sur cette méthode ou a minima l’utiliser.
  3. Premiers échanges sur la faisabilité, les points de vigilance.
  4. Définition quand c’est possible d’une prochaine étape (un leader, une prochaine réunion) pour les sujets les plus matures.

 

Télécharger la plaquette

 

Télécharger le compte-rendu

24 nov 2020

Réunion de travail I Les nouvelles méthodes forestières dans le cadre du Label Bas Carbone

Contacts I4CE
Claudine FOUCHEROT
Claudine FOUCHEROT
Directrice du programme Agriculture et forêt Email
Pour aller plus loin
  • 01/03/2024
    Les aides de crise agricoles ne cessent d’augmenter et ce n’est satisfaisant pour personne

    I4CE s’est livré à un exercice inédit : estimer les soutiens publics au secteur agricole liées aux crises ces dix dernières années. Les dépenses publiques de prévention, surveillance et indemnisation totales ainsi agrégées donnent le vertige : plus de 2 milliards d’euros rien qu’en 2022 – pour indemniser les pertes occasionnées par plusieurs aléas sanitaires, climatiques et géopolitiques concomitants. 

  • 29/02/2024
    Estimation des dépenses publiques liées aux crises agricoles en France entre 2013 et 2022

    Face aux crises climatiques (sécheresses, inondations, gel), sanitaires (grippe aviaire) ou plus globales (COVID-19, guerre d’Ukraine), les aides d’urgence versées au secteur agricoles ont largement augmenté ces dix dernières années pour atteindre plus de 2 milliards d’euros en 2022, c’est ce que montre ce rapport d’I4CE. Si ces aides sont nécessaires, elles sont en revanche satisfaisantes pour personne, ni pour les pouvoirs publics ni pour les agriculteurs.

  • 29/02/2024 Billet d'analyse
    Cadre de certification européen : une esquisse de qualité qui ne garantit pas la valeur du tableau final

    Les co-législateurs européens viennent de se mettre d’accord en trilogue sur le contenu du futur cadre de certification carbone européen (Carbon Removal Certification Framework, CRCF en anglais). Des négociations fructueuses et rapides dans un contexte de recul général sur l’adoption des différents textes du Green Deal. A l’heure où environnement et revenus des agriculteurs sont mis en opposition, ce projet de règlement rassemble ces deux enjeux pour créer des conditions d‘investissement dans la transition agricole et forestière. De nombreux détails restent cependant à clarifier pour que ce cadre permette des financements à la fois efficaces et ambitieux pour le climat.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer