Événements

Prix du carbone dans le monde : partager les leçons d’une décennie d’expérience en Europe

Date : 5 décembre de 14h30 à 16h00

Lieu : Pavillon européen, Salle Luxembourg

Partenaire(s) : Banque Mondiale – Partnership for Market Readiness, et Ecofys

L’événement a discuté de l’EU ETS – actuellement le plus ancien et le plus grand système d’échange des émissions de la planète – et quelles leçons peuvent être tirées et appliquées à d’autres pays (émergents et en développement) qui cherchent à mettre un prix sur le carbone.

Modérateur : Benoît LEGUET, Directeur Général, I4CE – Institute for Climate Economics


Messages clés :

  • Noémie Klein, Consultante senior Ecofys, a présenté les résultats du dernier rapport « Carbon Pricing, State & Trends » (Banque mondiale et Ecofys) notant que les systèmes de tarification du carbone (actuels et prévus) devraient représenter 21 % des émissions mondiales de GES. Consulter la présentation de Noémie (en anglais).
  • Emilie Alberola, Directeur de programme, I4CE – Institut pour l’économie du climat, a présenté les principaux enseignements de l’EU ETS qui devrait être pris en considération pour mettre en œuvre un système d’échange de quotas (ETS) efficace:
    – Lors de la définition du plafond d’émissions, les interactions avec les politiques complémentaires d’énergie (RES et EE) et d’autres mesures de réduction doivent être considérées;
    – Pour une efficacité à long terme, un ETS nécessite une gouvernance et des mesures pour accroître la flexibilité du système;
    – Une allocation de quotas gratuits ciblée est nécessaire pour protéger les installations industrielles les plus vulnérables
    – Lorsque les revenus carbones sont utilisés, le risque de leur variabilité et l’effet levier sur le financement privé doivent être considérés.
    Consulter la présentation d’Emilie (en anglais).
  • Xueman Wang, Banque mondiale a souligné combien le renforcement des capacités techniques et la volonté politique étaient des fondamentaux pour leur programme Partnership for Market Readness  et plus généralement pour la mobilisation de la tarification du carbone dans le monde entier. Consulter la présentation de Xueman (en anglais).
  • Wang Shu, Commission nationale de réforme et le développement (NDRC) a parlé de l’expérience de la Chine et les enseignements tirés de l’EU ETS soulignant l’importance d’un dispositif de MRV fiable pour faciliter l’équité, la transparence et la confiance entre les participants. La Chine a également appris de l’approche européenne en matière d’allocation et le passage progressif des quotas gratuits à la mise aux enchères. Le processus de consultation utilisée par la Commission européenne pour mobiliser les parties prenantes constitue un élément intéressant pour la Chine avant de rédiger sa proposition de loi.
05 déc 2015

Prix du carbone dans le monde : partager les leçons d’une décennie d’expérience en Europe

Pour aller plus loin
  • 01/03/2024
    Les aides de crise agricoles ne cessent d’augmenter et ce n’est satisfaisant pour personne

    I4CE s’est livré à un exercice inédit : estimer les soutiens publics au secteur agricole liées aux crises ces dix dernières années. Les dépenses publiques de prévention, surveillance et indemnisation totales ainsi agrégées donnent le vertige : plus de 2 milliards d’euros rien qu’en 2022 – pour indemniser les pertes occasionnées par plusieurs aléas sanitaires, climatiques et géopolitiques concomitants. 

  • 29/02/2024
    Estimation des dépenses publiques liées aux crises agricoles en France entre 2013 et 2022

    Face aux crises climatiques (sécheresses, inondations, gel), sanitaires (grippe aviaire) ou plus globales (COVID-19, guerre d’Ukraine), les aides d’urgence versées au secteur agricoles ont largement augmenté ces dix dernières années pour atteindre plus de 2 milliards d’euros en 2022, c’est ce que montre ce rapport d’I4CE. Si ces aides sont nécessaires, elles sont en revanche satisfaisantes pour personne, ni pour les pouvoirs publics ni pour les agriculteurs.

  • 29/02/2024 Billet d'analyse
    Cadre de certification européen : une esquisse de qualité qui ne garantit pas la valeur du tableau final

    Les co-législateurs européens viennent de se mettre d’accord en trilogue sur le contenu du futur cadre de certification carbone européen (Carbon Removal Certification Framework, CRCF en anglais). Des négociations fructueuses et rapides dans un contexte de recul général sur l’adoption des différents textes du Green Deal. A l’heure où environnement et revenus des agriculteurs sont mis en opposition, ce projet de règlement rassemble ces deux enjeux pour créer des conditions d‘investissement dans la transition agricole et forestière. De nombreux détails restent cependant à clarifier pour que ce cadre permette des financements à la fois efficaces et ambitieux pour le climat.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer