Par Maria MANSANET-BATALLER Dans son quatrième rapport de synthèse publié en 2007, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) montre que malgré les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre, certains impacts des changements climatiques seront inévitables. Deux types de mesures sont nécessaires pour faire face aux changements climatiques : des mesures d’atténuation et d’adaptation. Les mesures d’atténuation permettent de limiter les changements climatiques tandis que l’objectif des mesures d’adaptation est de réduire la vulnérabilité des systèmes naturels et socio-économiques et ainsi de faire face aux changements climatiques à moindre coût. L’adaptation aux changements climatiques présente certaines caractéristiques notablement différentes de l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre : (i) les bénéfices des politiques d’adaptation ont un caractère local alors qu’ils sont globaux dans le cas de la réduction des émissions de gaz à effet de serre ; (ii) une double incertitude, concernant le climat futur et les impacts de ses changements sur les systèmes, doit être prise en compte dans la mise en place des politiques d’adaptation ; et (iii) le maintien de l’utilisation de référentiels rendus potentiellement obsolètes dans un futur proche peut entraver le développement des mesures d’adaptation.