SOIRÉE CLIMAT – Comment accélérer la transition vers une alimentation durable?

Conférences - Par : Claudine FOUCHEROT / Lucile ROGISSART

 

L’alimentation des Parisiens et des visiteurs génère annuellement à Paris l’émission de plus de 4,7 millions de tCO2, soit 18% de l’empreinte carbone du territoire. Comment réduire cette empreinte carbone et accélérer la transition vers une alimentation durable ?

 

I4CE propose une soirée pour permettre aux acteurs présents d’expliquer leur rôle et leur stratégie pour accélérer cette transition et de faire part des défis qu’ils rencontrent. L’événement se veut interactif avec le public et favorise les questions tout comme le partage de remarques et constats.

 

 

AGENDA

  • 18h30 : Comment nos déchets alimentaires peuvent être valorisés ? 
    • Stephan Martinez, Président de Moulinot
    • Liliane Wietzerbin, Déléguée internationale à la Direction de la Stratégie chez GRDF
  • 19h30 : Comment rendre une alimentation durable accessible à tous ? 
  • 20h30 :  » Les produits de l’assiette durable de demain  » : présentation des démarches et dégustation
    • Croc propose des buffets bio, locaux, de saison et 0 déchet aux entreprises et aux associations. Le traiteur est né de la conviction qu’il est possible de proposer des déjeuners, des cocktails ou des pauses cafés en accord avec les principes que vous défendez au quotidien : un monde avec moins de pesticides, moins de transports, moins de déchets, et surtout, plus de saveurs !
    • Résurrection, des crackers qui racontent une histoire d’alimentation circulaire et responsable. C’est suite à un stage dans une micro-brasserie parisienne que Marie Kerouedan et Nathalie Golliet ont eu l’idée de cuisiner les résidus issus du processus de fabrication de la bière et jusqu’ici totalement dévalorisés au profit de la partie liquide. Ces déchets sont en réalité de l’orge malté et s’appellent des drêches, des céréales riches en fibres et en protéines !
    • COUP D’JUS une entreprise 100% éco-responsable, Notre spécificité est de proposer des jus de fruits et légumes BIO, de saison, pressés à froid, à la demande, via notre Drink-Truck ou notre stand.
      Nous nous inscrivons dans la politique de santé : 5 fruits et légumes par jour ainsi que dans les luttes anti-gaspi et zéro-déchet 
    • The Good Spoon une création culinaire unique. En choisissant de remplacer l’œuf par une microalgue, nous obtenons une gamme des sauces végétales légères. Les mayo The Good Spoon ont jusqu’à 60% de matières grasses en moins que les sauces classiques !

le 9 octobre 2018 à 18h,
à la Maison des acteurs du Paris durable,
21 Rue des Blancs Manteaux – 75004 Paris

 

Visiter le site

09 oct 2018

SOIRÉE CLIMAT – Comment accélérer la transition vers une alimentation durable?

Contacts I4CE
Claudine FOUCHEROT
Claudine FOUCHEROT
Directrice du programme Agriculture et forêt Email
Lucile ROGISSART
Lucile ROGISSART
Chercheuse – Financement de la transition agricole, Alimentation Email
Pour aller plus loin
  • 01/03/2024
    Les aides de crise agricoles ne cessent d’augmenter et ce n’est satisfaisant pour personne

    I4CE s’est livré à un exercice inédit : estimer les soutiens publics au secteur agricole liées aux crises ces dix dernières années. Les dépenses publiques de prévention, surveillance et indemnisation totales ainsi agrégées donnent le vertige : plus de 2 milliards d’euros rien qu’en 2022 – pour indemniser les pertes occasionnées par plusieurs aléas sanitaires, climatiques et géopolitiques concomitants. 

  • 29/02/2024
    Estimation des dépenses publiques liées aux crises agricoles en France entre 2013 et 2022

    Face aux crises climatiques (sécheresses, inondations, gel), sanitaires (grippe aviaire) ou plus globales (COVID-19, guerre d’Ukraine), les aides d’urgence versées au secteur agricoles ont largement augmenté ces dix dernières années pour atteindre plus de 2 milliards d’euros en 2022, c’est ce que montre ce rapport d’I4CE. Si ces aides sont nécessaires, elles sont en revanche satisfaisantes pour personne, ni pour les pouvoirs publics ni pour les agriculteurs.

  • 29/02/2024 Billet d'analyse
    Cadre de certification européen : une esquisse de qualité qui ne garantit pas la valeur du tableau final

    Les co-législateurs européens viennent de se mettre d’accord en trilogue sur le contenu du futur cadre de certification carbone européen (Carbon Removal Certification Framework, CRCF en anglais). Des négociations fructueuses et rapides dans un contexte de recul général sur l’adoption des différents textes du Green Deal. A l’heure où environnement et revenus des agriculteurs sont mis en opposition, ce projet de règlement rassemble ces deux enjeux pour créer des conditions d‘investissement dans la transition agricole et forestière. De nombreux détails restent cependant à clarifier pour que ce cadre permette des financements à la fois efficaces et ambitieux pour le climat.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer