Comprendre le rôle que les recettes de la tarification du carbone peuvent jouer dans le financement de la transition

Webinaires - Par : Diana CÁRDENAS MONAR

Atelier uniquement en anglais.

 

Une activité du projet European Union Climate Dialogues (EUCDs), financé par l’Union européenne, visant à encourager la discussion et à recueillir des contributions pour une étude menée par l’Institute for Climate Economics (I4CE), qui vise à élargir et à améliorer la compréhension des approches existantes sur l’utilisation des revenus des mécanismes de tarification du carbone et à soutenir le passage à une perspective globale sur la mise en œuvre des voies de décarbonisation qui intègrent les revenus du carbone. 

 

Date : 5 octobre 2023

Horaire Session 2.a (Asie-Pacifique) : 9h30 – 11h00 CEST

Horaire Session 2.b (Ameriques) : 16h30 – 18h00 PM CEST

Format : en ligne

Contexte

La tarification du carbone est de plus en plus utilisée comme un instrument clé de la transition climatique et les recettes correspondantes devraient continuer à augmenter dans les années à venir. Les gouvernements nationaux et locaux peuvent adopter différentes approches pour utiliser ces revenus, ce qui aura des conséquences spécifiques en termes de gestion des finances publiques, de durabilité et de résistance aux changements politiques, entre autres aspects. Mais au-delà des décisions spécifiques sur l’utilisation des recettes, les décideurs politiques devront déterminer la meilleure façon de communiquer ces décisions afin de garantir la transparence et la responsabilité. Cet aspect pourrait être déterminant pour l’acceptabilité de ces mesures par le public, ainsi que pour l’efficacité de l’utilisation des recettes au regard des objectifs politiques et du financement de la transition vers des économies à faible émission de carbone et résilientes au changement climatique.  

 

Dans le cadre du projet EUCDs (European Union Climate Dialogues) financé par l’UE, I4CE a été chargé de réaliser une étude internationale et des ateliers sur l’utilisation des revenus des mécanismes de tarification du carbone (ETS, taxe carbone), y compris dans l’UE. L’objectif est d’élargir et d’améliorer les approches existantes de l’utilisation des revenus des mécanismes de tarification du carbone et de soutenir le passage d’un débat étroit sur l’affectation ou l’absence d’affectation à une perspective globale sur la mise en œuvre des voies de décarbonisation qui intègrent les revenus du carbone. Deux ateliers internationaux ciblant les pays EUCDs et non-EUCDs sont prévus en septembre et octobre 2023 pour discuter des résultats préliminaires et partager les expériences pertinentes. 

 

Objectifs : 

Les ateliers visent à fournir un espace pour discuter des pratiques nationales concernant l’utilisation des revenus des mécanismes de tarification du carbone, en mettant l’accent sur le rôle que les revenus de la tarification du carbone peuvent jouer dans le financement de la transition. 

 

Objectifs spécifiques

  • fournir une vue d’ensemble des pratiques des pays en matière d’utilisation des revenus issus de la tarification du carbone ; 
  • mieux comprendre les conditions qui ont facilité la mise en œuvre et la durabilité de pratiques nationales spécifiques ; 
  • promouvoir l’échange et l’apprentissage à partir des expériences des pairs et des experts des pays. 

 

Les participants  

Des représentants des gouvernements nationaux et/ou locaux et des experts d’organisations internationales, d’universités et de groupes de réflexion des pays UEDC et non UEDC ayant mis en place des initiatives pertinentes en matière de tarification du carbone. Les points focaux seront invités et pourront partager l’invitation avec leurs collègues travaillant sur le sujet.  

 

Format :

Événements virtuels non publics (sur invitation) avec deux sessions chacun pour couvrir différents fuseaux horaires (via Zoom avec inscription). Pour chaque session, les orateurs seront invités à partager leurs expériences nationales dans des présentations de 7 minutes. Des espaces de discussion sont prévus pour que tous les participants puissent partager leurs questions, remarques ou points de vue sur le sujet. La participation active sera encouragée. 

 

Programme 

Message de bienvenue et détails techniques, I4CE

 

Propos introductifs, représentant de l’UE (DG CLIMA) 

 

Présentation : adapter l’utilisation des recettes de la tarification carbone aux objectifs de la politique prioritaire de politique publique

 

Session 2.a : Asie-Pacifique

  • Stefano De Clara, ICAP 

Session 2.b : Amériques

  • Joseph Dixon Callisto Pryor, Banque Mondiale

 

Présentation : vers une approche intégrée de l’utilisation des ressources du carbone pour la transition (résultats préliminaires partie II)

 

Discussion

 

Partage d’expérience : 

 

Session 2.a : Asie-Pacifique

  • Patrick Moran, ministère des dépenses publiques de la mise en oeuvre du NDP et de la réforme, Ireland ;
  • Luyue Tan, Refinitiv – LSEG, Chine ;
  • Koichiro Aritoshi, ministère des Finances, Japon.

 

Session 2.b : Amériques

  • Johanna Schiele, Fonds d’innovation, EU) ;
  • Onil Bergeron, The Climate and Energy Transition Office (BTCE), Québec ;
  • Denitza Gonzalez, MEXICO2, Mexique

 

Discussion

 

Remarques finales et prochaines étapes, Représentant de l’UE (DG CLIMA), I4CE

 

05 oct 2023

Comprendre le rôle que les recettes de la tarification du carbone peuvent jouer dans le financement de la transition

Contacts I4CE
Diana CÁRDENAS MONAR
Diana CÁRDENAS MONAR
Chercheuse – Outils pour le financement de la transition à l'international Email
Pour aller plus loin
  • 19/04/2024
    Réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale : quel rôle dans la transition pour les institutions financières publiques ?

    Repenser le financement du développement pour qu’il tienne compte des défis de notre temps n’est pas facile, d’autant plus que des milliers d’experts, décideurs et professionnels veulent y laisser leur empreinte. La nouvelle architecture financière internationale est à nouveau discutée cette semaine, avec plus de questions ouvertes que de consensus sur les réponses. 

  • 19/04/2024 Billet d'analyse
    Un financement plus important et de meilleure qualité : maximiser les effets positifs sur le climat pour une transition rapide

    Depuis l’Accord de Paris en 2015, il y a eu des avancées significatives pour favoriser l’engagement des pays et institutions financières à lutter contre la crise climatique et à s’assurer que les risques et les opportunités liés au climat sont pris en compte dans les investissements. Cependant, les émissions devant atteindre leur pic avant 2025, notre fenêtre d’opportunité se referme rapidement pour rester en-dessous des +1,5 °C. En attendant, les besoins financiers pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et pour répondre aux priorités en matière d’adaptation augmentent rapidement. Luis Zamarioli Santos et Diana Cárdenas Monar, d’I4CE, estiment que l’engagement doit se traduire de toute urgence par des actions, et que ces dernières doivent apporter le changement rapide dont le monde a besoin. Les gouvernements et les institutions financières publiques ont un rôle central à jouer pour fournir davantage de financements et pour qu’ils soient de meilleure qualité, en maximisant les impacts positifs. Ce billet de blog met en lumière certaines opportunités pour avancer sur la voie d’une transformation systémique, en impliquant les principales parties prenantes dans une approche économique globale. 

  • 17/04/2024
    Un alignement ambitieux avec l’Accord de Paris dans les banques publiques de développement

    Lors des Réunions de printemps, au cours d’un événement réunissant des représentants de haut niveau des banques multilatérales de développement, I4CE, E3G, Germanwatch et NewClimate Institute ont apporté leur contribution en publiant leur prise de position sur ce qu’un alignement ambitieux avec les objectifs de l’Accord de Paris voudrait dire pour des institutions financières publiques. Ce document résume des années de recherche sur l’alignement avec l’Accord de Paris afin de mettre en lumière les meilleures pratiques et, espérons-le, d’aider les décideurs à prendre et à mettre en œuvre des engagements crédibles en matière de climat.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer