Événements

Un réseau européen pour accélérer le suivi des investissements climatiques

14 mars 2019 - Conférences

 

 

Le 15 mars 2019, 30 experts issus de gouvernements, d’universités, de think-tanks et de banques publiques d’Europe se sont réunis à Berlin pour jeter les bases d’un nouveau réseau européen sur la finance climat. Ce réseau entend accélérer le suivi des investissements dans les domaines du climat et de l’énergie et améliorer la compréhension des besoins en investissements afin de soutenir l’élaboration des politiques au niveau de l’UE et des États membres.

 

Cet atelier a été organisé par I4CE, NewClimate Institute, WiseEuropa, IKEM, l’Université technique tchèque de Prague (CVUT) et l’Université technique de Riga (RTU).

 

Cette réunion a été l’occasion :

1. d’échanger sur les méthodes de suivi du financement de la lutte contre le changement climatique et quelques nouveaux résultats obtenus par le suivi du climat en France, en Allemagne, en République tchèque, en Lettonie et en Pologne.

2. de discuter des méthodes d’analyse des besoins, des lacunes et des défis en matière d’investissement, avec les dernières études sur l’Allemagne et la France.

3. de discuter de la manière dont le suivi du financement du climat et une meilleure compréhension des besoins d’investissement peuvent soutenir la prise de décision et l’élaboration de politiques, par exemple l’élaboration de plans nationaux de l’énergie et du climat (NCEP) et de stratégies à long terme (LCDS).

 

Les présentations de la journée sont disponible sur le site officiel du projet.

 

L’atelier fait partie des projets :

 

« Landscape of Climate Finance: Promoting debate on climate finance flows in Central Europe« , soutenu par l’Initiative climatique européenne (EUKI) et mené par le NewClimate Institute, WiseEuropa et I4CE, « Climate Investment Capacity : climate finance dynamics & structure for financing the 2030 targets« , menée par IKEM, CVUT et RTU.

 

Cet atelier a été financé par l’Initiative européenne sur le climat (EUKI) du ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sûreté nucléaire (BMU). L’objectif primordial de l’EUKI est d’encourager la coopération climatique au sein de l’Union européenne (UE) afin d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre. Les avis émis dans le cadre de cet atelier relèvent de la seule responsabilité des organisateurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du ministère fédéral de l’environnement, de la protection de la nature et de la sûreté nucléaire (BMU).

15 mars 2019

Un réseau européen pour accélérer le suivi des investissements climatiques

Pour aller plus loin
  • 28/08/2013
    Financement des actions d’atténuation du changement climatique des villes tunisiennes A l’usage de la GIZ – Rapport final

    Par Alexia LESEUR, Cécile BORDIER, Marion DUPONT et Valeria TROUDI Les villes ont un rôle prédominant à jouer dans la lutte contre le changement climatique : celles-ci hébergent plus de la moitié de la population mondiale, consomment les deux-tiers de l’énergie mondiale et produisent plus de 70 % des émissions mondiales de CO2 liées à […]

  • 11/06/2020 Billet d'analyse
    PAC et certification carbone : ne réinventons pas la roue

    Dans sa nouvelle stratégie « De la ferme à la fourchette », la commission européenne a annoncé vouloir rémunérer le stockage carbone dans les sols agricoles, en précisant que cela impliquerait la création d’un cadre réglementaire pour la certification des absorptions de carbone sur la base d’une comptabilité carbone solide et transparente.

  • 21/09/2018 Billet d'analyse
    Sommet mondial pour l’action climatique : quelles avancées sur la finance climat ?

    Le Sommet mondial pour l’action climatique, organisé par l’état de Californie du 12 au 14 Septembre, a rassemblé des « acteurs non-étatiques » du monde entier : états, régions et collectivités, villes, entreprises, institutions financières et représentants de la société civile. Avec pour devise « Accroître l’ambition climatique » (Taking ambition to the next level), l’objectif du Sommet était clair : présenter l’engagement et les actions des acteurs non-étatiques afin de convaincre les gouvernements d’accroître l’ambition de leurs politiques nationales pour parvenir aux objectifs fixés par l‘Accord de Paris.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer