Événements

Un réseau européen pour accélérer le suivi des investissements climatiques

Conférences

 

 

Le 15 mars 2019, 30 experts issus de gouvernements, d’universités, de think-tanks et de banques publiques d’Europe se sont réunis à Berlin pour jeter les bases d’un nouveau réseau européen sur la finance climat. Ce réseau entend accélérer le suivi des investissements dans les domaines du climat et de l’énergie et améliorer la compréhension des besoins en investissements afin de soutenir l’élaboration des politiques au niveau de l’UE et des États membres.

 

Cet atelier a été organisé par I4CE, NewClimate Institute, WiseEuropa, IKEM, l’Université technique tchèque de Prague (CVUT) et l’Université technique de Riga (RTU).

 

Cette réunion a été l’occasion :

1. d’échanger sur les méthodes de suivi du financement de la lutte contre le changement climatique et quelques nouveaux résultats obtenus par le suivi du climat en France, en Allemagne, en République tchèque, en Lettonie et en Pologne.

2. de discuter des méthodes d’analyse des besoins, des lacunes et des défis en matière d’investissement, avec les dernières études sur l’Allemagne et la France.

3. de discuter de la manière dont le suivi du financement du climat et une meilleure compréhension des besoins d’investissement peuvent soutenir la prise de décision et l’élaboration de politiques, par exemple l’élaboration de plans nationaux de l’énergie et du climat (NCEP) et de stratégies à long terme (LCDS).

 

Les présentations de la journée sont disponible sur le site officiel du projet.

 

L’atelier fait partie des projets :

 

« Landscape of Climate Finance: Promoting debate on climate finance flows in Central Europe« , soutenu par l’Initiative climatique européenne (EUKI) et mené par le NewClimate Institute, WiseEuropa et I4CE, « Climate Investment Capacity : climate finance dynamics & structure for financing the 2030 targets« , menée par IKEM, CVUT et RTU.

 

Cet atelier a été financé par l’Initiative européenne sur le climat (EUKI) du ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sûreté nucléaire (BMU). L’objectif primordial de l’EUKI est d’encourager la coopération climatique au sein de l’Union européenne (UE) afin d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre. Les avis émis dans le cadre de cet atelier relèvent de la seule responsabilité des organisateurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du ministère fédéral de l’environnement, de la protection de la nature et de la sûreté nucléaire (BMU).

15 mars 2019

Un réseau européen pour accélérer le suivi des investissements climatiques

Pour aller plus loin
  • 15/05/2024
    Maximiser les avantages de la tarification du carbone par l’utilisation des revenus carbone

    Les politiques de tarification du carbone et leurs revenus font partie des outils disponibles qui peuvent aider à combler le déficit de financement climatique. Avec des recettes provenant des taxes sur le carbone et des systèmes d’échange de quotas d’émission (ETS) qui ont triplé depuis l’Accord de Paris, et une tendance à la hausse qui pourrait se poursuivre à moyen terme, « comment utiliser les recettes du carbone » est devenu une question cruciale. Ce rapport, préparé dans le cadre du projet European Union Climate Dialogues (EUCDs) financé par l’Union européenne (UE), vise à informer les décideurs politiques et les praticiens sur les leçons apprises et les voies à suivre concernant l’utilisation des revenus du carbone, avec une approche globale basée sur un examen des expériences internationales.  

  • 13/05/2024 Tribune
    L’écologie populaire et la « bagnole » au secours des finances publiques

    La proposition de loi visant à accélérer le verdissement des flottes automobiles, en examen à l’Assemblée nationale, constitue pour le directeur de l’Institut de l’économie pour le climat Benoît Leguet un modèle pour marier écologie populaire et coût réduit pour les finances publiques. L’exécutif fait face à un triangle d’incompatibilité : réussir la planification écologique élaborée depuis deux ans ; inciter sans augmenter le déficit public, en questionnant toute dépense publique supplémentaire ; et inciter sans écologie punitive, comprendre sans fiscalité ni normes supplémentaires. Comment donc, dans les conditions budgétaires actuelles, mettre en oeuvre l’écologie populaire chère au Premier ministre ?

  • 06/05/2024
    Annexe Outil – Évaluation Socio-climat des budgets : expérience de l’Indonésie

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In suscipit vitae turpis id dignissim. Aenean aliquet quam ac volutpat convallis. Nullam dignissim quis libero eget tempus. Vestibulum cursus odio venenatis, scelerisque augue ac, eleifend leo. Vestibulum sagittis blandit ipsum a ornare. Donec non erat at mauris scelerisque dignissim a sit amet orci. Quisque viverra venenatis magna, vel pharetra tellus laoreet accumsan. Integer vulputate malesuada suscipit. Integer rhoncus, dolor sed facilisis posuere, velit augue lacinia lacus, id fermentum est nulla sodales orci. Quisque et suscipit turpis, sed blandit augue.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer