Contexte

Le système alimentaire français fait face à de nombreux défis : la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la préservation de la biodiversité, de la qualité des sols et des eaux, l’accessibilité à une alimentation saine et durable pour tous et la fourniture d’emplois et de rémunérations justes. Par « système alimentaire », nous entendons ici tous les acteurs qui participent directement ou indirectement à la production et la consommation de denrées alimentaires en France, des producteurs d’intrants (engrais, pesticides, etc.) aux consommateurs finaux.

Si les financements publics du système de production agricole sont abondamment étudiés, les financements publics et privés du système alimentaire dans sa globalité sont finalement méconnus. Pourtant, réorienter le système alimentaire vers un mode de développement durable nécessite de réorienter tous ses financements.

Objectifs

Le projet de panorama des financements de l’alimentation durable vise à formuler des recommandations pour faire de ces flux financiers un moteur de la transition. Deux stratégies complémentaires sont étudiées : influencer directement le financement des investissements dans la chaîne alimentaire pour faire émerger des moyens de production durables, ou influencer les conditions de rentabilité des entreprises pour que de tels investissements deviennent profitables.

Avec cet objectif en tête, nous avons publié en octobre 2021 un « Décryptage des financements du système alimentaire français et de leur contribution aux enjeux de durabilité ». Les différents défis méthodologiques que posent cette évaluation sont décrits dans « Evaluer la durabilité du système alimentaire français : enjeux méthodologiques et résultats ». Enfin, faisant le constat du poids considérable des dépenses alimentaires des ménages dans les financements du système alimentaire, nous avons apporté notre contribution à la question : « Une alimentation plus durable augmente-t-elle le budget des consommateurs ? ».

Partenaires

La Fondation Daniel et Nina Carasso est à l’initiative du projet et en a financé la majeure partie en 2020 et 2021.

Période

Ce projet a débuté en janvier 2020 pour une durée indéterminée.