warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

Quels types de financements et quels rôles pour les entreprises ?

Officiellement lancé depuis le début de l’année 2019, le label bas-carbone vise à fournir un cadre de référence pour mettre en œuvre, certifier des projets carbone et permettre de rémunérer les agriculteurs en conséquence, fournissant de réelles incitations économiques à la transformation des pratiques.

Le projet Carbon Agri a récemment permis de labelliser la méthodologie portée par l’IDELE avec les interprofessions lait et viande (CNIEL, INTERBEV) et la Confédération Nationale de l’Elevage en partenariat avec I4CE et est désormais ouvert aux porteurs de projets (http://www.france-carbon-agri.fr/).

Carbon Think est un consortium créé dans la région Grand-Est afin de déployer plus largement cette transition agricole et développer des projets de réductions d’émissions agricoles.
Portant sur un échantillon de 100 exploitations agricoles dans la région, ce test sera accéléré par la création d’une plateforme numérique et fondé sur les méthodologies certifiées du label Bas-Carbone.
L’objectif est également de proposer une commercialisation des crédits carbone générés au travers de la technologie blockchain.

Afin de présenter les avancées et les perspectives de ces projets ainsi que les opportunités de compensation certifiées par le label bas carbone, les acteurs du consortium CarbonThink en partenariat avec:

vous convient à une journée sur le thème :

Le Label Bas Carbone : un outil au service de la transition pour les filières agricoles. Quels types de financements et quels rôles pour les entreprises ? 

Cette journée sera aussi l’occasion d’évaluer les niveaux d’engagements des acteurs économiques et publics afin de déployer cette démarche de progrès à plus grande échelle.

Elle se tiendra le mardi 25 février 2020 de 14:00 à 18:00 en salle 611,
hall 6 du Parc des expositions Porte de Versailles.

Les travaux seront suivis d’un cocktail.

Le programme détaillé de la journée vous sera communiqué ultérieurement.
Le nombre de place étant limité, nous vous prions de bien vouloir confirmer votre pré-inscription en répondant au questionnaire ci-dessous (est. 5′) :

Avec le soutien de :

A propos du Label Bas Carbone :

La France s’étant engagée à atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050, les acteurs économiques, de plus en plus conscients de leur empreinte, commencent à explorer des voies de réduction d’émissions et de compensation pour les émissions résiduelles.
Considéré comme le 2nd secteur le plus émetteur, l’Agriculture recèle beaucoup de marges de manœuvre non seulement pour réduire ses émissions (CO2, N20, CH4), mais surtout en permettant la séquestration du CO2 atm. dans les sols ou dans la biomasse. Avec la forêt, ce sont aujourd’hui les seules activités humaines capables d’être des puits naturels de carbone.
Officiellement lancé depuis le début de l’année 2019, le label bas-carbone vise à fournir un cadre de référence pour mettre en œuvre et certifier des projets carbone et permettre de rémunérer les agriculteurs en conséquence, fournissant de réelles incitations économiques à la transformation des pratiques. Afin de déployer plus largement cette transition agricole, il convient cependant de rassembler les acteurs économiques engagés vers la neutralité carbone autour de ces opportunités de compensation et de financement durable, qui ont aussi un impact important sur l’eau, la biodiversité et la revitalisation des territoires ruraux.

Contact


Claudine FOUCHEROT

Cheffe de Projet - Agriculture et forêt

Les domaines de recherche de Claudine sont les instruments économiques et politiques d’atténuation des émissions agricoles (mécanismes de projets, PAC, EU ETS, etc.) et d’adaptation du secteur face au changement climatique. Elle est responsable du Club Climat Agriculture qui a pour objectif de promouvoir la mutualisation des connaissances sur les moyens techniques et les incitations économiques pour atténuer et s’adapter au changement climatique.
Claudine est ingénieure agronome diplômée d’AgroParisTech et titulaire du Master en économie du développement durable, de l’énergie et de l’environnement.

    loading
    ×