Publications

L’EU ETS sous la régulation des instruments financiers : quelles implications ?

1 janvier 1970

Le 20 octobre 2011, dans sa proposition de révision de la directive sur les marchés d’instruments financiers (MIF), la Commission européenne a ajouté le quota carbone et les crédits internationaux éligibles à l’EU ETS à l’Annexe I, section C de la directive 2004/39/CE. Ainsi, la Commission européenne choisit de privilégier le cadre éprouvé de la réglementation des marchés financiers plutôt qu’un cadre sui generis pour
l’EU ETS ou le cadre établi pour les marchés de l’énergie, le règlement REMIT.
Même si l’objectif de la MIF n’est pas en soi la lutte contre les fraudes, trois incidents ont alimenté le besoin d’une surveillance plus stricte : les cas de fraude à la TVA détectés en 2009 et en 2010, la revente de crédits Kyoto par l’État hongrois en 2010 ou les vols de quotas en 2011.
L’objectif consiste

L’EU ETS sous la régulation des instruments financiers : quelles implications ? pdf
Pour aller plus loin
  • 28/03/2011
    L’élaboration d’une politique nationale d’adaptation au changement climatique : retour sur cinq cas européens

    Par Gaspard DUMOLLARD et Alexia LESEUR A l’échelle des relations internationales, le thème de l’adaptation a été introduit dans la Conventioncadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) dès 1992. Il était alors précisé que les objectifs de telles politiques sont de minimiser les impacts du changement climatique sur l’économie, la santé publique et […]

  • 02/06/2015
    RGGI : une étude de cas de tarification du carbone

    Le Regional Greenhouse Gas Initiative (RGGI) a été le premier système d’échange de quotas obligatoire en Amérique du Nord pour limiter les émissions de carbone. Le programme comprend neuf états et peut donner des enseignements précieux vers la mise en œuvre des échanges d’émissions dans toute la région. Publiée en mai 2015 par I4CE avec […]

  • 19/11/2020 Billet d'analyse
    Plan de relance : ce qu’on y trouve (ou pas) pour l’investissement climat des collectivités

    L’investissement des collectivités locales est un levier essentiel pour tenir le cap vers la neutralité carbone, et parce qu’il n’y aura pas de relance verte sans les collectivités. Que ce soit pour la rénovation des bâtiments publics, la mobilité ou la production d’énergies renouvelables, ces dernières vont devoir augmenter leurs investissements directs et leurs cofinancements de l’ordre de 2 milliards d’euros chaque année selon les calculs d’I4CE

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer