Quels mécanismes de financement innovant pour les mesures d’adaptation aux impacts du changement climatique dans les pays développés ? Premier tour d’horizon des principales possibilités

14 septembre 2015 - Hors série

Par Alexia LESEUR

Les impacts du changement climatique obligent nos sociétés à réfléchir à leur adaptation. Parmi les mesures possibles, certaines pourront être très intensives en capital. Dans le contexte économique actuel, différents montages financiers – ou des modifications d’outils financiers existants – sont a priori envisageables mais peinent à être mis en place. Cet article vise à dresser un panorama des principaux types de solutions possibles pour financer ces mesures (hors solutions classiques comme les subventions, prêts bonifiés ou non, garanties, etc.), et à identifier les principales barrières à surmonter pour les mettre en oeuvre, à partir d’une première analyse de sept exemples de projets urbains mis en place en France. Trois types d’outils de financement complémentaires innovants sont identifiés : des outils pour lever le financement initial (ex : PPP, green bonds, tiers investissement) ; des outils pour percevoir des revenus au fil du projet et rembourser l’investissement initial (taxes adaptées ou créées, les mécanismes de paiement pour service environnemental, le lien avec les quotas de CO2, etc.) ; et des outils de gestion des risques et de couverture financière en cas de réalisation de l’aléa climatique (ex : assurance, cat bonds) qui peuvent agir comme une incitation financière à l’adaptation.

Etant donné les montants en jeu et la diversité des situations, aucun outil n’apparait la panacée et toute la panoplie d’instruments financiers semble à exploiter. Pour chaque projet, la solution retenue dépendra principalement des acteurs privés et publics impliqués, qui connaissent le contexte particulier local, et qui aident au montage de projet et à la composition du financement. La demande de ces nouveaux outils, ou l’adaptation des outils existants, devrait être assez élevée pour que l’ingénierie financière les développe, à condition aussi que leur rentabilité, leur simplicité, leur accessibilité et les incitations étatiques soient suffisantes.

Quels mécanismes de financement innovant pour les mesures d’adaptation aux impacts du changement climatique dans les pays développés ? Premier tour d’horizon des principales possibilités Télécharger
Pour aller plus loin
  • 19/01/2024
    2024  : un nouvel élan pour l’adaptation ?

    « 2024, année de l’adaptation » au changement climatique ? C’est en tous cas les mots d’Antoine Pellion, Secrétaire général à la planification écologique. C’est également, fait marquant car grande première, l’intention affichée par le Président de la République lors de son intervention du 16 janvier : « La France sera mieux armée face aux aléas du changement climatique. […] Ceci avec un plan d’adaptation et de résilience de nos territoires bâti avec nos maires, nos élus locaux en métropole comme dans nos Outre-mer. » Le gouvernement réussira-t-il en 2024 à engager le tournant dans la politique d’adaptation au changement climatique qu’il appelle de ses vœux ? Pour vous aider à y voir plus clair, cette newsletter vous apporte des éclairages sur les principaux enjeux à suivre dans les prochaines semaines.

  • 18/01/2024 Billet d'analyse
    PNACC 3 : l’année 2024 marquera-t-elle le lancement d’une véritable politique d’adaptation au changement climatique ?

    Le projet de nouveau plan national d’adaptation va sortir dans les prochains jours avec pour la première fois un portage politique de haut-niveau. Différentes conditions doivent néanmoins être assurées pour que ce Plan soit réellement opérant et permette (enfin) de lancer une véritable politique d’adaptation : il doit être assorti de moyens publics, en particulier d’une création d’un nombre suffisant de postes ; reposer sur une trajectoire de réchauffement lucide et opposable ; et inscrire d’ores et déjà des jalons pour la mise en œuvre.

  • 18/01/2024
    Une prochaine étape clé, pour un service public de l’adaptation

    Après plus d’un an de travail préparatoire autour de la Trajectoire de Référence pour l’Adaptation au Changement Climatique (TRACC) proposée par le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, l’année 2024 est celle de la discussion autour du projet de 3e Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC3). L’adoption puis la mise en œuvre de ce plan va conduire de très nombreux acteurs publics et privés à lancer ou mettre à jour leurs démarches d’adaptation : ils vont avoir besoin d’être accompagnés dans les premières étapes de ces démarches. Cette étude présente en détails ces besoins d’accompagnement et analyse différentes options de réponse notamment à partir de dispositifs existants dans d’autres pays.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer