Sommet de l’élevage : l’éléphant dans la pièce

7 octobre 2022 - Par : Claudine FOUCHEROT

Le Sommet de l’élevage s’est tenu cette semaine sur fond d’inquiétudes des professionnels. Le secteur de l’élevage, déjà en difficulté depuis de nombreuses années, a été frappé de plein fouet par la sécheresse de cet été qui pousse davantage à la hausse le coût de l’alimentation animale et à la décapitalisation. Il est frappé par les conséquences du changement climatique mais aussi par la nécessité de contribuer à la baisse des émissions de gaz à effet de serre, lui qui génère de l’ordre de 15% des émissions françaises. Dans toutes ces discussions, il y a un éléphant dans la pièce : l’avenir de la taille du cheptel français et de notre consommation de viande.

 

C’est un sujet hautement inflammable, propice aux caricatures : les viandards inconscients d’un côté, de l’autre les bobos végan déconnectés de la réalité. C’est un sujet qui crispe le monde de l’élevage, et on peut le comprendre. En l’état des conditions de marché, produire moins c’est être moins compétitif, perdre des parts de marché et importer plus. Un sujet tellement épidermique qu’on préfèrerait ne pas avoir à en parler.

 

Et pourtant, il le faut. Car la production de viande baisse déjà, avec son lot de souffrances sociales. Car la consommation, elle, ne baisse pas, et la France importe de plus en plus. Car le bilan environnemental de tout cela n’est pas clair et certainement pas satisfaisant. Ne pas en parler et laisser-faire serait délétère. Ce n’est pas une option. Les discussions sur l’agriculture et l’alimentation dans le cadre de la planification écologique, la future Loi d’orientation agricole ou encore la révision de la Stratégie national bas carbone seront dans les prochains mois autant d’occasions de discuter, avec tous les acteurs de la filière, de l’avenir de l’élevage. Et de faire sortir l’éléphant de la pièce.

 

Lire la suite
Contacts I4CE
Claudine FOUCHEROT
Claudine FOUCHEROT
Directrice du programme Agriculture et forêt Email
Pour aller plus loin
  • 20/02/2020
    Le label bas-carbone en 10 questions

    Le label bas-carbone est un cadre de certification carbone national volontaire. Porté par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, ce référentiel innovant et transparent offre des garanties sur la qualité des projets locaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de séquestration naturelle du carbone. Des garanties qui ouvrent aux porteurs de ces projets de nouvelles perspectives de financement.

  • 02/12/2022
    La certification carbone européenne doit être exigeante… et attractive

    Comment différentier les projets qui permettent vraiment de stocker du carbone, des projets qui prétendent seulement le faire ? Question compliquée quand on s’intéresse à des projets dans l’agriculture et la forêt, pour lesquels la quantification du carbone stocké est complexe et se heurte au risque de non-permanence, et pour lesquels il faut aussi prendre en compte les autres défis environnementaux à commencer par la préservation de la biodiversité. Une question compliquée donc, mais une question qui nécessite une réponse ! Des acteurs privés et des pouvoirs publics veulent s’assurer que les projets agricoles et forestiers qu’ils financent au nom du climat ont un réel bénéfice environnemental.

  • 29/03/2013
    Repères – Chiffres clés du climat France et Monde Édition 2013

    Par Frédéric OURADOU, Florine WONG, Daniel DELALANDE, Romain MOREL L’édition 2013 des « Chiffres clés du climat » s’inscrit dans le contexte de la 18e conférence des parties sur les changements climatiques (COP18) qui se tient à Doha du 26 novembre au 7 décembre 2012. Cette dernière version a été légèrement revue par rapport à […]

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer