warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

Le 25 Octobre 2016, à Copenhague, l’Agence Européenne de l’Environnement et I4CE – Institute for Climate Economics ont organisé une réunion d’experts sur le suivi des financements domestiques en faveur du climat en Europe.

Cette réunion a rassemblé des représentants de gouvernements de pays européens, des centres de recherche et des acteurs de la société civile. Elle avait pour but d’examiner comment une meilleure compréhension des flux d’investissements peut soutenir l’atteinte des objectifs nationaux, européens et globaux en matière de climat.

Parmi les messages clés de cette réunion:

  • Le suivi systématique de l’investissement domestique en faveur du climat et des financements associés, au travers de « Panoramas de la finance climat domestique », constitue un processus pertinent pour soutenir le développement, la mise en oeuvre et le renforcement des politiques énergie-climat nationales contribuant à la transition vers une économie bas-carbone et résilience aux changements climatiques.
  • Cette transition requiert une redirection d’ampleur, sans précédent, des activités économiques et sociales, c’est à dire des investissements et des financements qui y sont associés, pour faire face aux défis posés par le changement climatique. Dans cette perspective, l’Accord de Paris se donne pour objectif « les flux financiers compatibles avec un profil d’évolution vers un développement à faible émission de gaz à effet de serre et résilient aux changements climatiques ».
  • L’alignement des flux financiers avec les objectifs climat européens et nationaux, tels qu’exprimés dans les Contributions déterminées au niveau national (NDC), les Stratégies de développement à faible émission (LCDS), les plans nationaux énergie-climat intégrés et les plans nationaux d’adaptation (NAP) est un enjeu fondamental pour une transition progressive et coût-effective vers une économie bas carbone et résiliente aux changements climatiques.
  • Rediriger et augmenter les flux financiers pour atteindre les objectifs énergie-climat demande une meilleure connaissance ainsi que des outils d’évaluation approfondie des politiques et des projets. Ces outils doivent permettre de réorienter les modèles d’investissement domestiques et d’impliquer les acteurs financiers et économiques.

Retrouvez ci-dessous un résumé des conclusions de la réunion organisée par I4CE et l’AEE.



Sur le même sujet


Contact


Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat. 

loading
×