Publications

Jean Pisani-Ferry devient président d’I4CE

10 février 2021 - Billet d'analyse - Par : Amélie FRITZ

L’Institut de l’économie pour le climat a un nouveau président : Jean Pisani-Ferry a été nommé par le Conseil d’administration de l’association, et succède à Pierre Ducret.

 

L’Institut de l’économie pour le climat (I4CE Institute for Climate Economics) est né en 2015 pour promouvoir un débat rigoureux sur les réponses de politiques publiques au dérèglement climatique. Cinq ans plus tard, il compte une trentaine de salariés et est reconnu comme l’Institut de référence pour l’analyse des investissements climat et l’impact climatique des budgets publics. I4CE a développé des méthodologies innovantes et ses recherches ont notamment contribué à une plus grande transparence sur les impacts environnementaux du budget de l’Etat. I4CE a également élaboré des propositions concrètes pour un plan de relance en ligne avec les objectifs climatiques de la France.

 

L’Institut est aussi à l’origine de travaux pionniers sur la contribution du système financier à la lutte contre le changement climatique et le financement de la transition agricole, et continue de se développer dans les territoires et à l’international. Il anime un réseau mondial de 50 institutions financières publiques et privées sur le climat et appuie, dans d’autres pays que la France, des organisations qui veulent, comme lui, faire progresser les débats et les politiques publiques sur l’économie et le climat. Alors que la France et la communauté internationale cherchent à combiner relance de l’économie et protection du climat, l’expertise acquise par I4CE ces dernières années est plus que jamais indispensable.

 

L’Institut est une association à but non lucratif fondée par la Caisse des Dépôts et l’Agence Française de Développement. Celles-ci siègent aujourd’hui au Conseil d’administration d’I4CE aux côtés de l’ADEME, la Banque de France, la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc et l’Institut Louis Bachelier.

 

Le Conseil d’administration d’I4CE a nommé Jean Pisani-Ferry président de l’association. Jean Pisani-Ferry a précédemment dirigé le think tank européen Bruegel puis France Stratégie, et son expérience permettra à l’Institut de développer sa capacité à informer les débats sur les politiques publiques. Il remplace Pierre Ducret, fondateur d’I4CE, qui en a assuré la présidence depuis sa création après avoir développé l’activité de recherche économique sur le climat au sein de la Caisse des Dépôts puis de CDC Climat. C’est sous l’impulsion de Pierre Ducret qu’I4CE a été pionnier sur de nouveaux thèmes tels que la transformation du système financier pour répondre à l’urgence climatique.

 

 

Pierre Ducret 

« Je suis très heureux de transmettre la présidence d’I4CE et le soin de son avenir à Jean Pisani Ferry. Il apportera à l’institut sa grande expérience d’économiste reconnu et saura aider cette valeureuse équipe à relever de nouveaux défis. La bataille du climat n’est pas gagnée et sa dimension économique et financière est majeure ; l’utilité d’un institut qui s’y consacre avec rigueur est désormais démontrée mais l’équipe sait que rien n’est jamais acquis. Je remercie tous ceux et toutes celles qui ont soutenu I4CE depuis son lancement et ont donc permis son développement. Le pari n’était pas gagné d’avance. Que l’aventure continue ! »

 

 

Jean Pisani Ferry, président d’I4CE

« Il y a cinq ans Pierre a créé I4CE. Beaucoup, alors, voyaient encore le climat comme une question pour le surlendemain. Aujourd’hui, l’enjeu climatique est central dans les réflexions sur la croissance, le territoire, les inégalités, le commerce international ou la stabilité financière. Je suis heureux de rejoindre I4CE. Je m’attacherai à contribuer à son développement et j’espère aider à donner de l’écho à ses travaux ».

 

 

Benoit Leguet, directeur d’I4CE

« Nous savions de longue date que le départ de Pierre arrivait, mais cela reste un moment poignant pour l’équipe et pour moi de le voir quitter la présidence d’I4CE. C’est grâce à lui qu’I4CE est né et, d’une petite association, est devenue une institution reconnue. Jean va apporter à I4CE sa grande expérience dans le monde des think tanks et du débat d’idées. Cette expérience et son exigence intellectuelle seront des atouts pour notre équipe et nous permettront d’être encore plus professionnels, de grandir et de remplir toujours mieux notre mission : mettre l’expertise économique au service du climat ».

Contacts I4CE
Amélie FRITZ
Amélie FRITZ
Responsable communication et relations presse Email
Pour aller plus loin
  • 27/01/2023
    En 2023, l’adaptation doit devenir un réflexe pour l’État et les collectivités

    Ces derniers mois, enfin, la France a pris conscience de la nécessité d’adapter tous les territoires aux conséquences du dérèglement climatique. L’adaptation est un objectif mieux compris et mieux partagé, et elle devrait être au cœur du prochain plan national anti sécheresse ou de la future loi d’orientation agricole. Il était temps. Car jusqu’alors, nous continuions à concevoir des politiques et à investir dans des infrastructures comme si le climat ne changeait pas. Chaque année, au moins 50 milliards d’euros d’investissements publics sont encore réalisés sans systématiquement prendre en compte le fait que le climat change. 

  • 27/01/2023
    Adaptation : ce que peuvent (et doivent) faire les collectivités

    Les impacts du changements climatiques sont locaux et une grande partie de l’adaptation des territoires reposera sur les collectivités. Elles peuvent – et doivent – dès maintenant mettre en place de nombreuses actions sans-regret et mobiliser des moyens humains et financiers pour engager une politique d’adaptation ambitieuse de leur territoire. Retrouvez dans ce Point Climat d’I4CE la liste de ces actions. 

  • 27/01/2023
    Mettre l’adaptation aux impacts du changement climatique au menu des discussions entre les collectivités et l’État

    Si les collectivités disposent d’importants leviers d’adaptation, elles ne pourront les mobiliser que si certaines conditions sont réunies au niveau national : tout l’effort ne peut pas reposer sur leur seule initiative. C’est ce que montre ce Point Climat d’I4CE. Il est donc urgent qu’une discussion s’ouvre sur l’adaptation entre l’État et les collectivités, notamment dans le cadre de « l’Agenda territorial ».

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer