warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

ETUDE CLIMAT


PUBLICATIONS


Forte hausse des investissements dans les véhicules bas carbone et stabilité des investissements climat dans les autres secteurs, baisse des investissements fossiles, un déficit d’investissements climat de plus de 13 milliards que les mesures de relance ne suffiront probablement pas à combler… Ce sont quelques-unes des informations que vous découvrirez dans l’édition 2021 de notre Panorama, dans lequel I4CE appelle également les pouvoirs publics à anticiper la fin du plan de relance. (...)



In order to understand what public financial institutions can do, I4CE and Ramboll have analyzed 5 territorial projects, from the Vosges to the Dordogne, which are trying to meet the challenge of adaptation. Beyond their differences, each of the cases studied shows that adaptation requires, above all, dedicating time and resources to change the way projects are designed and carried out. (...)



I4CE a analysé 5 projets territoriaux, des Vosges à la Dordogne qui tentent de relever le défi de l’adaptation. Au-delà de leurs différences, chacun des cas étudiés montre que l’adaptation demande avant tout de dédier du temps et des ressources pour faire évoluer la manière de concevoir et mener les projets. (...)







Les systèmes de tarification explicite du carbone – qu’il s’agisse de taxe ou de marché carbone – continuent à se développer dans le monde. Dans l’édition 2021 de ses Comptes mondiaux du carbone, I4CE présente les principales tendances et vous propose un tour d’horizon de ces politiques publiques : les pays qui les ont adoptées, les secteurs couverts, les niveaux de prix, les recettes générées et ce qui en est fait. Retrouvez toutes ces informations en infographies et sur notre carte interactive. (...)



Dans cette étude, I4CE recense et décrypte 280 milliards € de financement des revenus de la chaine alimentaire, principalement par les consommateurs, et 40 milliards de financement des investissements. Ces financements – et notamment les 26 milliards de subventions publiques et d’exonérations de taxes et de cotisations - sont trop rarement cohérents avec les visions disponibles d’un système alimentaire durable. (...)



loading
×