Suite aux événements marquants de 2015, les programmes internationaux de développement et de climat sont devenus de plus en plus liés. Les objectifs de développement durable ont identifié l'action climatique comme un élément central de l'avancement des objectifs de développement à long terme. A travers l'Accord de Paris  la communauté internationale appelle les institutions financières publiques et privées à prendre en compte les changements climatiques, car le monde se concentre sur la réalisation de l'objectif ambitieux du «zéro net carbone» d'ici la fin du siècle. Cela implique une intégration ou un « mainstreaming » des questions liées au climat par les institutions de financement du développement (DFI), ainsi que par la communauté financière élargie. Ce rapport identifie les principaux domaines et enjeux à aborder par les institutions financières publiques et privées dans le processus d'intégration (mainstreaming) des changements climatiques et le soutien d'une économie faiblement carbonée et résiliente (LCCR). Il repose principalement sur un examen documentaire et sur l'expérience des institutions publiques de financement du développement et sur des études de cas approfondies menées par I4CE. Ce rapport met l'accent sur les DFI car, dans certains cas, elles ont bien plus d'une décennie d'expérience sur les problèmes liés au climat dans leurs politiques et l'analyse de projets individuels. Cette expérience est une forte valeur ajoutée pour aider les acteurs du secteur financier privé à intégrer les changements climatiques dans leurs activités.