Oser penser des transformations profondes pour des réseaux robustes et adaptés


Ce Point Climat cherche à inscrire les questionnements sur l'évolution du système ferroviaire français dans la dynamique de transition vers une économie neutre en carbone, résiliente et adaptée aux changements climatiques.

Compte-tenu de la durée de vie de plusieurs dizaines d’années des infrastructures et du rôle structurant des formes de mobilités sur les territoires, les choix qui vont être faits doivent être cohérents avec les objectifs définis par l’Accord de Paris sur le Climat, le Paquet Energie Climat européen et la Loi de transition énergétique. Bien conduite, la modernisation des réseaux peut être une incroyable fenêtre d’opportunité pour ancrer des trajectoires de développement économique compatibles et cohérentes avec ces objectifs. Réciproquement, tenir compte en amont des enjeux climatiques permet d’éviter les effets de verrouillage et d’anticiper les impacts potentiels des changements climatiques sur des systèmes qui y sont souvent vulnérables.

Si la transition énergétique dessine une vision de plus en plus claire de ce qui est souhaitable, des incertitudes profondes existent sur des paramètres jusque-là considérés comme stables tels que les conditions climatiques. Cette situation oblige à réinterroger nos manières de planifier et de décider en explorant une plus grande diversité de possibles plutôt qu’en essayant de se projeter dans un futur probable. Cette ouverture invite à être imaginatifs, à envisager des ruptures, à intégrer des évolutions de valeurs et de modes de vie. Les outils de planification et d’aide à la décision doivent s’adapter pour rendre compte de ces attentes dans un processus transparent, dynamique et robuste.