Webinaire | Comment les banques de développement peuvent-elles accélérer la transition financière et budgétaire verte ?

5 novembre 2020 - Webinaires - Par : Dr. Louise KESSLER / Dr. Sébastien POSTIC

Side event du sommet « Finance in Common” et de la « London Climate Action week » 

 

 

Ce webinaire se déroulera en anglais

 

L’urgence climatique et les engagements des pays à soutenir les objectifs de l’accord de Paris ont mis en évidence la nécessité, à très court terme, d’augmenter et de réorienter les financements publics et privés vers les secteurs nécessaires à la transition vers une économie sobre en carbone, tout en réduisant le flux de financements défavorables au climat.  

 

Bien que ces projets soient mis en œuvre par un large éventail de promoteurs de projets, les gouvernements, les institutions financières, et en particulier les banques publiques de développement, ont un rôle essentiel à jouer. Cependant, même l’ampleur de leur tâche est difficile à estimer : les volumes et la complexité des flux de financement rendent difficile l’évaluation de la situation actuelle des flux de financement, et du fossé qui doit être comblé pour atteindre la neutralité carbone.  

 

I4CE, la Climate Policy Initiative (CPI) et des banques de développement telles que l’Agence française de développement (AFD) et la Banque interaméricaine de développement (BID) ont lancé plusieurs initiatives visant à évaluer le niveau de progrès des pays en ce qui concerne la transition vers une économie sobre en carbone, dans le but de soutenir l’augmentation des investissements et des dépenses nécessaires pour atteindre les objectifs nationaux de réduction des émissions.   

 

Certains des outils qui peuvent être mobilisés par les banques de développement, tels que les panoramas d’investissements climatiques, la budgétisation verte et le PEFA Climate seront abordés dans la première moitié de ce webinaire ; dans la seconde moitié, l’Agence française de développement, la Banque interaméricaine de développement et le GIZ fourniront des indications sur la manière dont ces outils peuvent être mobilisés pour accélérer la transition financière et budgétaire verte. 

 

Programme :  

 

16h30-16h35 : Bienvenue et introduction I4CE et AFD  

16h35-17h10 : Partie 1 : Brèves présentations sur les outils pertinents en cours de développement   

Participants au panel :  

  • I4CE – Sebastien Postic
  • Climate Policy Initiative – Baysa Naran
  • PEFA Climate – Guillaume Brule

17h10- 17h50 : Partie 2 : Table ronde : mise en œuvre et perspectives  

Comment ces outils peuvent-ils être mobilisés par les banques de développement pour i) accélérer l’action publique et ii) réorienter les flux de financement ?  

Participants au panel :  

  •     AFD – Nicolas Lecrivain  
  •     IADB – Raul Delgado  
  •     GIZ – Ursula Stiegler
     

17h50-18h00 : Conclusion 

 

Side event du sommet « Finance in Common” et de la « London Climate Action week« 

 

 

Pour une perspective stratégique du rôle des banques multilatérales de développement en 2021 pour mieux reconstruire et assurer une reprise verte, vous pourriez être intéressé par l’événement du think tank E3G. Juste avant notre événement, le jeudi 19/11 à 14h30 GMT, leur webinaire explorera la question suivante: Quelles mesures doivent être prises par les banques de développement et dans la sphère plus large de la finance climatique pour mettre le cap sur une reprise verte mondiale et contribuer au succès de la COP26? Les intervenants inclueront des représentants des gouvernements, des banques de développement et de la société civile.

19 nov 2020

Webinaire | Comment les banques de développement peuvent-elles accélérer la transition financière et budgétaire verte ?

Contacts I4CE
Dr. Louise KESSLER
Dr. Louise KESSLER
Directrice du Programme Economie Email
Dr. Sébastien POSTIC
Dr. Sébastien POSTIC
Chef de projet – Industrie, énergie et climat Email
Pour aller plus loin
  • 18/01/2014
    EU ETS et crédits Kyoto : une utilisation économiquement efficace avant l’éclatement d’une bulle

    Backloading : le Parlement et le Conseil européens ont adopté la proposition de backloading, respectivement le 10 et le 16 décembre. Le 8 janvier, les États Membres ont décidé sur le règlement pour retirer jusqu’à 900 millions de quotas de 2014-2016. Allocations gratuites : le 18 décembre, la Commission européenne a adopté une première décision […]

  • 07/05/2020
    Co-Bénéfices environnementaux et sanitaires de l’action publique : It’s (also) the economy, stupid!

    Contrairement à la stratégie de relance adoptée en 2008, qui se concentrait exclusivement sur les bénéfices économiques directement observables, chaque euro public investi pour la sortie de crise devra valoriser les co-bénéfices environnementaux et sanitaires. Tel est le parti pris de cette note d’I4CE et de Terra Nova. Avec l’augmentation de la dette publique française et la réduction à terme des marges de manœuvre budgétaires, valoriser tous les co-bénéfices de l’action publique n’est plus une simple option mais un impératif; permettant, entre autres gains collectifs, de réduire les 50 milliards d’euros/an de coûts de la pollution de l’air en France.

  • 24/06/2011
    Prix minimum du CO2 au Royaume-Uni : encore du pain sur la planche ?

    En mars 2011, le gouvernement britannique a engagé la mise en place d’un « prix plancher » du carbone pour ses producteurs nationaux d’électricité, qui s’appliquera à partir d’avril 2013. Dans les faits, cette politique créera deux prix différents pour le CO2 dans le Système communautaire d’échange de quotas d’émissions (EU ETS), générant des effets […]

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer