Colloque international « Financer la transition vers une société bas carbone »

- Par : Benoît LEGUET

Lundi 4 juin 2018

9h30 – 17h30 

 Auditorium du Centre international de Conférences Sorbonne Université

4 place Jussieu, Paris 75005

Vous pouvez consulter la synthèse des échanges ainsi que la page dédiée au colloque avec la liste des participants, les supports PPT des intervenants et la galerie photos.

Ce colloque réunira des scientifiques et experts du climat, des acteurs socio-économiques, des élus et responsables institutionnels et des représentants de media du monde entier. Benoît LEGUET, Directeur général d’I4CE interviendra sur le sujet de la transition verte et des besoins d’investissement.

Tous les acteurs sont impactés par le financement de la transition énergétique et écologique

 

Citoyens, entreprises, collectivités, Etats, organisations internationales sont impactés par le financement de la transition énergétique et écologique. Le secteur bancaire et assuranciel détient de nombreuses clefs sur les enjeux du climat, pour la réussite du plan climat, et de la transition énergétique… et s’empare de plus en plus du sujet car l’urgence est là et l’opinion publique s’y attache. Mais au-delà des fonds il faut aussi définir les bons systèmes d’incitation pour toucher chacun. Quels sont les enjeux et les évolutions en cours ? Quels sont les dispositifs pour toucher le plus grand nombre d’acteurs tant en France qu’à l’international ?

Pré-programme

09:15  Ouverture officielle
Frédérique Vidal Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
Jean Chambaz Président de Sorbonne Université
Jean Jouzel Président de Météo et Climat,  climatologue, ancien membre du GIEC, Co-prix Nobel de la Paix

 

Introduction : Stéphane Hallegatte Économiste senior à la Banque Mondiale

09:30 – Cadre général – Transition verte et besoins d’investissement
Un cadre général sur les besoins de la transition verte (les besoins d’investissement liés aux SDGs et au développement, zéro émission à la fin du siècle, décarbonisation de l’électricité vers 2060, résilience des infrastructures) et sur la situation actuelle (d’où viennent les investissements, quels sont les instruments disponibles, épargne disponibles).
Intervenant : Benoit Leguet I4CE

Session 1 – L’innovation financière au service de la transition verte

10:00 – Panorama des raisons pour lesquelles les investisseurs sont réticents à investir directement dans les projets d’infrastructure
Intervenant : Alain Quinet SNCF

10:30 – Pause

11:00 – Table-ronde 1 – Financial innovation at full speed

Discussion des nouveaux instruments, par exemple « de-risking » et garantie, « first-loss mechanisms », green bonds.
Animée par : Valéry Laramée de Tannenberg  Journal de l’Environnement
Intervenants : Jean-Marie Masse International Finance CorporationGuilain Cals ADEMESoenke Kreft MCIISerina Ng Department for International DevelopmentFrédéric Samama Amundi

12:00 – Le rôle des initiatives réglementaires
Intervenant : Jean Boissinot Ministère de l’Économie et des Finances, DG Trésor

12:30 – Déjeuner

 

Session 2 – Connecter l’innovation financière aux besoins sur le terrain

14:00 – Table ronde 2 – Les collectivités à la recherche de financements : opportunités et obstacles
Exemples de projets avec discussions sur comment les rendre plus finançables.
Animée par : Yann Françoise Mairie de Paris
Intervenants : James Alexander C40Jennifer Musisi Mairie de Kampala, Ouganda, Philippe Zaouati Mirova, Sylvie Lemmet Cour des ComptesClémentine Baju Mairie de Paris

15:00  – Pause

15:30 Table ronde 3 – Les besoins des entreprises, et le lien avec l’innovation 
Animée par : Emilie Alberola  EcoAct
Intervenants : Sophie Paturle DemeterValérie David EiffageGilles Vermot-Desroches Schneider ElectricArnaud Berger Groupe BPCE, un représentant du secteur Assurance

16:30  Financer la transition verte : sommes-nous sur la bonne voie ?
Laurence Tubiana European Climate Foundation

17:00 – Clôture officielle
Anne Hidalgo Maire de Paris et Présidente du C40 TBC
Jean Jouzel Président de Météo et Climat, climatologue, ancien membre du GIEC, Co-prix Nobel de la Paix

En savoir plus 

04 juin 2018

Colloque international « Financer la transition vers une société bas carbone »

Contacts I4CE
Benoît LEGUET
Benoît LEGUET
Directeur général Email
Pour aller plus loin
  • 24/04/2024 Billet d'analyse
    Rénovation énergétique des logements : modérer le besoin de financements publics n’aura rien d’évident

    La volonté du gouvernement de réduire rapidement le déficit public, sans augmentation d’impôts et donc en réduisant fortement la dépense publique, a fait une première victime : le budget de l’aide MaPrimeRénov’ accordée aux ménages pour la rénovation énergétique de leurs logements. Le marché de la rénovation globale étant encore peu structuré, notamment en matière d’accompagnement, l’État prévoit ne pas consommer l’enveloppe budgétaire actée en loi de finances et l’entérine dès ce début d’année. Mais la question de la dépense publique reviendra très vite sur la table, plusieurs rapports pointant un besoin de financements publics en forte hausse d’ici 2030. La bonne nouvelle est que le gouvernement peut espérer modérer ce besoin en mobilisant davantage les financements privés. La mauvaise est que pour cela il doit utiliser d’autres leviers de politique publique dont la mise en œuvre ne sera pas une mince affaire.

  • 19/04/2024
    Réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale : quel rôle dans la transition pour les institutions financières publiques ?

    Repenser le financement du développement pour qu’il tienne compte des défis de notre temps n’est pas facile, d’autant plus que des milliers d’experts, décideurs et professionnels veulent y laisser leur empreinte. La nouvelle architecture financière internationale est à nouveau discutée cette semaine, avec plus de questions ouvertes que de consensus sur les réponses. 

  • 19/04/2024 Billet d'analyse
    Un financement plus important et de meilleure qualité : maximiser les effets positifs sur le climat pour une transition rapide

    Depuis l’Accord de Paris en 2015, il y a eu des avancées significatives pour favoriser l’engagement des pays et institutions financières à lutter contre la crise climatique et à s’assurer que les risques et les opportunités liés au climat sont pris en compte dans les investissements. Cependant, les émissions devant atteindre leur pic avant 2025, notre fenêtre d’opportunité se referme rapidement pour rester en-dessous des +1,5 °C. En attendant, les besoins financiers pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et pour répondre aux priorités en matière d’adaptation augmentent rapidement. Luis Zamarioli Santos et Diana Cárdenas Monar, d’I4CE, estiment que l’engagement doit se traduire de toute urgence par des actions, et que ces dernières doivent apporter le changement rapide dont le monde a besoin. Les gouvernements et les institutions financières publiques ont un rôle central à jouer pour fournir davantage de financements et pour qu’ils soient de meilleure qualité, en maximisant les impacts positifs. Ce billet de blog met en lumière certaines opportunités pour avancer sur la voie d’une transformation systémique, en impliquant les principales parties prenantes dans une approche économique globale. 

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer