COP 23 side event – Revenus carbone : faire le point entre le bénéfices climatiques et les avantages fiscaux pour les pays développés et en développement

- Par : Dr. Sébastien POSTIC

Date: 14 novembre

co2-al

Horaires : 13h15 à 14h45.
Lieu : Pavillon européen
Organisateurs : Banque MondialeAFD, I4CEEcofysthe Generation Foundation

Résumé de l’événement :

Un nombre croissant de pays explorent comment les instruments de tarification du carbone pourraient les aider à atteindre leurs objectifs nationaux. Cet événement examinera comment utiliser les revenus générés par les politiques de tarification du carbone pour soutenir un développement sobre en carbone et résilient au changement climatique, du point de vue des décideurs des pays en développement (Groupe de la Banque mondiale, Agence Française de Développement-AFD et l‘Institute for Climate Economics-I4CE) ainsi que des entités couvertes par des instruments de tarification du carbone (Ecofys et la Generation Foundation dans le cadre de leur partenariat Carbon Pricing Unlocked).

Les panélistes (chercheurs ainsi que praticiens des secteurs public et privé) discuteront de certains des défis et des opportunités associés à leur expérience de l’utilisation des revenus du carbone.

Intervenants: 

  1. John Roome, Senior director climate change, World Bank
  2. Un représentant de l’Agence Française de Développement
  3. Institute for Climate Econmics (I4CE)
  4. Ecofys
  5. Représentant d’un pays
  6. Représentant d’une entreprise
14 nov 2017

COP 23 side event – Revenus carbone : faire le point entre le bénéfices climatiques et les avantages fiscaux pour les pays développés et en développement

Contacts I4CE
Dr. Sébastien POSTIC
Dr. Sébastien POSTIC
Chef de projet – Industrie, énergie et climat Email
Pour aller plus loin
  • 27/01/2023
    En 2023, l’adaptation doit devenir un réflexe pour l’État et les collectivités

    Ces derniers mois, enfin, la France a pris conscience de la nécessité d’adapter tous les territoires aux conséquences du dérèglement climatique. L’adaptation est un objectif mieux compris et mieux partagé, et elle devrait être au cœur du prochain plan national anti sécheresse ou de la future loi d’orientation agricole. Il était temps. Car jusqu’alors, nous continuions à concevoir des politiques et à investir dans des infrastructures comme si le climat ne changeait pas. Chaque année, au moins 50 milliards d’euros d’investissements publics sont encore réalisés sans systématiquement prendre en compte le fait que le climat change. 

  • 27/01/2023
    Adaptation : ce que peuvent (et doivent) faire les collectivités

    Les impacts du changements climatiques sont locaux et une grande partie de l’adaptation des territoires reposera sur les collectivités. Elles peuvent – et doivent – dès maintenant mettre en place de nombreuses actions sans-regret et mobiliser des moyens humains et financiers pour engager une politique d’adaptation ambitieuse de leur territoire. Retrouvez dans ce Point Climat d’I4CE la liste de ces actions. 

  • 27/01/2023
    Mettre l’adaptation aux impacts du changement climatique au menu des discussions entre les collectivités et l’État

    Si les collectivités disposent d’importants leviers d’adaptation, elles ne pourront les mobiliser que si certaines conditions sont réunies au niveau national : tout l’effort ne peut pas reposer sur leur seule initiative. C’est ce que montre ce Point Climat d’I4CE. Il est donc urgent qu’une discussion s’ouvre sur l’adaptation entre l’État et les collectivités, notamment dans le cadre de « l’Agenda territorial ».

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer