Webinaire I Evaluation climat des budgets locaux : retours d’expérience de Strasbourg, Paris et Oslo

Webinaires - Par : Marion FETET / Morgane NICOL

 

 

Cet événement est diffusé en anglais.

 

La mise en œuvre de la transition nécessite que les objectifs et actions liés au climat soient traduits dans le budget des collectivités. Pour les collectivités territoriales,c’est notamment au moment des débats d’orientation budgétairequ’il est possible de questionner les dépenses etde les orienter le plus possible vers des actions en faveur de la transitionclimatique. 

 

Par ailleurs, qualifier l’impact climatique du budget répond aux demandes de transparence de la société civile, des institutions financières, des élu·e·s des territoires et de l’Etat. Quelles dépenses ma collectivité réalise ayant un impact positif pour le climat ? Reste-t –il des dépenses défavorables du point de vue du climat ? Quelles sont les actions mises en œuvre pour réduire ces dépenses défavorables ?  

 

Autant de questions auxquelles l’Institut de l’économie pour le climat (I4CE) s’est attaché à répondre en co-construisant avec les villes de Lille et Paris, et les métropoles de Lille, Lyon et Strasbourg, une méthode d’évaluation climat du budget des communes et EPCI. La méthode est publique et toutes les collectivités peuvent s’en saisir librement. Ce travail est soutenu par l’ADEME et EIT Climate KIC, en partenariat avec France Urbaine et l’AMF.  

 

Cette évaluation implique d’évaluer les impacts très favorable, favorable, neutre ou défavorable pour le climat de chaque ligne budgétaire en se basant sur une liste d’actions (ou taxonomie). Cette liste d’actions se base sur la taxonomie européenne disponible sur l’atténuation et l’adaptation. Les résultats donnent à voir la cohérence entre les dépenses de la collectivité et les objectifs climat qu’elle a pu se fixer 

 

Cet atelier discutera des intérêts et de la faisabilité pour une collectivité de réaliser un tel exercice : raisons de l’implication des collectivités partenaires, conditions de réussite, processus mis en place, faisabilité, bénéfices…    

 

2 des 5 collectivités partenaires témoigneront(la Ville de Paris et l’Eurométropole de Strasbourg) et présenteront leur retour d’expérience. La ville d’Oslo présentera sa propre approche du « budget climat ou budget carbone» et les complémentarités entre les 2 outils.  

 

Intervenant·es :  

  • Morgane NicolDirectrice du programme territoires à I4CE
  • Antoine GoxeChef de projet territoires à I4CE
  • Marion FetetChargée de recherche territoires à I4CE
  • Mikaël Lux, Responsable de la mission Plan Climat à la Ville et Eurométropole de Strasbourg  
  • Elsa Meskel, Cheffe de projet villes bas carbone à la Ville de Paris 
  • Astrid S. Landstad, Conseiller climat à l’Agence climat de la Ville d’Oslo  

 

 

Au programme :  

  • Qu’est-ce que l’évaluation climat des budgets locaux ?   
  • Comment sont classées les dépenses ? en vert ? marron ? pourquoi ?   
  • Quels moyens et processus internes sont requis par cette démarche ?   
  • Comment et quand présenter les résultats d’une telle évaluation, et avec quels effets ?   
  • Réponses à des questions fréquemment posées     

 

Cet événement est un événement partenaire de la Semaine verte 2021 de l’Union EuropéenneLa Convention des Maires Europe est partenaire de cet événement. 

Pour aller plus loin
  • 01/03/2024
    Les aides de crise agricoles ne cessent d’augmenter et ce n’est satisfaisant pour personne

    I4CE s’est livré à un exercice inédit : estimer les soutiens publics au secteur agricole liées aux crises ces dix dernières années. Les dépenses publiques de prévention, surveillance et indemnisation totales ainsi agrégées donnent le vertige : plus de 2 milliards d’euros rien qu’en 2022 – pour indemniser les pertes occasionnées par plusieurs aléas sanitaires, climatiques et géopolitiques concomitants. 

  • 29/02/2024
    Estimation des dépenses publiques liées aux crises agricoles en France entre 2013 et 2022

    Face aux crises climatiques (sécheresses, inondations, gel), sanitaires (grippe aviaire) ou plus globales (COVID-19, guerre d’Ukraine), les aides d’urgence versées au secteur agricoles ont largement augmenté ces dix dernières années pour atteindre plus de 2 milliards d’euros en 2022, c’est ce que montre ce rapport d’I4CE. Si ces aides sont nécessaires, elles sont en revanche satisfaisantes pour personne, ni pour les pouvoirs publics ni pour les agriculteurs.

  • 29/02/2024 Billet d'analyse
    Cadre de certification européen : une esquisse de qualité qui ne garantit pas la valeur du tableau final

    Les co-législateurs européens viennent de se mettre d’accord en trilogue sur le contenu du futur cadre de certification carbone européen (Carbon Removal Certification Framework, CRCF en anglais). Des négociations fructueuses et rapides dans un contexte de recul général sur l’adoption des différents textes du Green Deal. A l’heure où environnement et revenus des agriculteurs sont mis en opposition, ce projet de règlement rassemble ces deux enjeux pour créer des conditions d‘investissement dans la transition agricole et forestière. De nombreux détails restent cependant à clarifier pour que ce cadre permette des financements à la fois efficaces et ambitieux pour le climat.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer