Adaptation : les institutions financières publiques ont (aussi) un rôle à jouer

25 novembre 2021 - Étude Climat - Par : Dr. Vivian DEPOUES / Morgane NICOL

Dans cette étude, I4CE revient sur les caractéristiques et domaines d’intervention des institutions financières publiques qui en font des acteurs essentiels pour l’adaptation. L’étude passe aussi en revue l’ensemble des métiers des Institutions financières publiques pour déterminer leurs leviers d’action.

 

En France, les dommages assurés des catastrophes naturelles ont déjà été multipliés par trois depuis les années 80 pour atteindre 3,6 Mds par an en moyenne sur la période 2016-2020 et les coûts liés aux catastrophes naturelles pourrait être multipliés par 5 à 6 dans certains départements français entre 2020 et 2050.

 

Aujourd’hui, en France, nous ne sommes pas prêts. Des moyens financiers et humains doivent être déployés pour soutenir l’adaptation aux changements climatiques dans les territoires.

 

Une part significative des mesures d’adaptation aux changements climatiques reposera sur de l’intervention publique, dans laquelle les institutions financières publiques pourraient jouer, et jouent parfois déjà, un rôle.

 

 

POURQUOI EST-CE UN SUJET POUR LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES PUBLIQUES ?

Les Institutions Financières Publiques ont une responsabilité particulière aux côtés d’autres acteurs publics pour interpeller, accompagner les acteurs locaux et prendre en compte les évolutions du climat dans les modèles financiers et soutenir ainsi l’adaptation dans les territoires :

 

Des défis en phase avec leur mandat : l’adaptation concerne très directement les domaines dans lesquels elles interviennent et leurs objectifs stratégiques.

 

Un rôle historique dans l’accompagnement des grandes transformations et une capacité à être proactives.

 

Des atouts pour impulser le financement de l’adaptation et entrainer le financement privé vers des modèles plus adaptés :
– Des capacités financières ;
– Les bons horizons de temps ;
– Une réelle expertise à mettre au service de projets de qualité.

 

La capacité à allier intérêt général et posture d’acteur financier avisé qui gère bien ses risques. Le modèle de financeurs de long-terme des IFP (avec des prêts allant jusqu’à 30, 40 ans voire 60 ans) et d’investisseur patient, rend leurs financements d’aujourd’hui directement exposés aux risques liés aux évolutions futures du climat et donc l’adaptation – qui permet de réduire ces risques – parfaitement alignée avec une gestion prudente.

 

Un intérêt stratégique à être à l’écoute des demandes émergentes de leurs clients et de leur environnement (pairs, régulateurs, etc.).

 

Cliquez sur ce bouton pour voir l’image

 

 

COMMENT LES IFP PEUVENT CONTRIBUER À L’ADAPTATION ?

Leurs caractéristiques et domaines d’intervention font des IFP des acteurs qui doivent jouer un rôle proactif pour l’adaptation. Tous les métiers des IFP disposent de leviers pour accélérer l’adaptation.

 

Cliquez sur ce bouton pour voir l’image

 

Pour contribuer à la hauteur de l’enjeu, les IFP vont devoir s’organiser, faire monter en compétences leurs équipes sur le sujet de l’adaptation aux changements climatiques, s’outiller, et se coordonner entre elles et avec les autres acteurs du financement et de l’ingénierie dans les territoires.

 

Les IFP ne pourront bien entendu pas remplir seules tous les besoins pour l’adaptation. Leur action gagnerait en efficacité et en cohérence en s’insérant dans un cadre d’action public mieux défini et plus ambitieux.

 

Dans cette courte vidéo de deux minutes, Vivian Dépoues vous résume en quelques minutes son étude sur l’adaptation et les institutions financières publiques. Qu’est ce que l’adaptation, pourquoi ces institutions ont-elles une responsabilité à agir, que peuvent-elles faire concrètement ?

 

 

 

Adaptation : les institutions financières publiques ont (aussi) un rôle à jouer Télécharger
Contacts I4CE
Dr. Vivian DEPOUES
Dr. Vivian DEPOUES
Chercheur senior – Adaptation au changement climatique Email
Morgane NICOL
Morgane NICOL
Directrice de programme – Collectivités, Adaptation, Financement public Email
Pour aller plus loin
  • 19/01/2024
    2024  : un nouvel élan pour l’adaptation ?

    « 2024, année de l’adaptation » au changement climatique ? C’est en tous cas les mots d’Antoine Pellion, Secrétaire général à la planification écologique. C’est également, fait marquant car grande première, l’intention affichée par le Président de la République lors de son intervention du 16 janvier : « La France sera mieux armée face aux aléas du changement climatique. […] Ceci avec un plan d’adaptation et de résilience de nos territoires bâti avec nos maires, nos élus locaux en métropole comme dans nos Outre-mer. » Le gouvernement réussira-t-il en 2024 à engager le tournant dans la politique d’adaptation au changement climatique qu’il appelle de ses vœux ? Pour vous aider à y voir plus clair, cette newsletter vous apporte des éclairages sur les principaux enjeux à suivre dans les prochaines semaines.

  • 18/01/2024 Billet d'analyse
    PNACC 3 : l’année 2024 marquera-t-elle le lancement d’une véritable politique d’adaptation au changement climatique ?

    Le projet de nouveau plan national d’adaptation va sortir dans les prochains jours avec pour la première fois un portage politique de haut-niveau. Différentes conditions doivent néanmoins être assurées pour que ce Plan soit réellement opérant et permette (enfin) de lancer une véritable politique d’adaptation : il doit être assorti de moyens publics, en particulier d’une création d’un nombre suffisant de postes ; reposer sur une trajectoire de réchauffement lucide et opposable ; et inscrire d’ores et déjà des jalons pour la mise en œuvre.

  • 18/01/2024
    Une prochaine étape clé, pour un service public de l’adaptation

    Après plus d’un an de travail préparatoire autour de la Trajectoire de Référence pour l’Adaptation au Changement Climatique (TRACC) proposée par le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, l’année 2024 est celle de la discussion autour du projet de 3e Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC3). L’adoption puis la mise en œuvre de ce plan va conduire de très nombreux acteurs publics et privés à lancer ou mettre à jour leurs démarches d’adaptation : ils vont avoir besoin d’être accompagnés dans les premières étapes de ces démarches. Cette étude présente en détails ces besoins d’accompagnement et analyse différentes options de réponse notamment à partir de dispositifs existants dans d’autres pays.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer