Cadre d’opérationnalisation de l’alignement avec les objectifs l’Accord de Paris

4 juin 2021 - Etude Climat - Par : Katharina LÜTKEHERMÖLLER / Aki KACHI (NewClimate Institute) / Alice PAUTHIER / Dr. Ian COCHRAN

En 2017, l’International Development Finance Club (IDFC) ainsi que le groupe des Banques Multilatérales de Développement (BMD) se sont engagés à « aligner les flux financiers avec les objectifs de l’Accord de Paris ». Depuis cet engagement, IDFC avait concentré ses efforts sur l’identification de ce que signifie et implique l’alignement. En 2018, l’IDFC avait ainsi commandé une étude à I4CE et à la Climate Policy Initiative (CPI) pour établir une base théorique et conceptuelle sur l’alignement et les changements internes que cela implique. Cette année, IDFC a mandaté NewClimate Institute et I4CE pour développer un cadre d’opérationnalisation de l’alignement avec les les objectifs de l’Accord de Paris. Bien que destinée aux membres d’IDFC, cette « boîte à outils » vise à aider l’ensemble des institutions financières dans leur démarche d’alignement.

 

Ce cadre d’opérationnalisation repose sur le principe que l’alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris est un processus stratégique global. Il implique que les institutions financières adaptent leurs priorités et procédures internes pour rendre toutes leurs activités « compatibles » avec les objectifs de l’Accord de Paris dès que possible et pour soutenir la transformation des systèmes et des chaînes de valeur dans l’ensemble des secteurs et des pays.  

 

Il n’existe pas d’outil ou de méthode unique qui permette à une institution de s’aligner avec les objectifs de l’Accord de Paris. Une combinaison spécifique d’outils sera nécessaire pour chaque institution financière, en fonction de son mandat, de ses objectifs et de sa stratégie d’alignement, de sa culture institutionnelle ainsi que de ses domaines et secteurs d’intervention.  

 

Un certain nombre d’outils, d’approches et de méthodologies sont déjà disponibles et permettent aux institutions financières de commencer à s’aligner sur l’Accord de Paris dès aujourd’hui. De nombreux outils ont déjà été développés et utilisés dans le cadre des efforts d’intégration du climat, ou de « mainstreaming » des institutions financières. Les membres d’IDFC ainsi que les autres institutions financières peuvent donc s’appuyer sur cette expérience et tirer des enseignements de l’expérience de leurs homologues pour élaborer leurs stratégies d’alignement. Ces outils et méthodologies pourraient toutefois devoir être révisés, adaptés ou développés pour répondre au niveau d’ambition des objectifs de l’Accord de Paris. 

 

L’alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris doit être considéré comme un chemin, compte tenu des changements qu’il implique dans le mode de fonctionnement des institutions financières. Dans de nombreux cas, les institutions financières s’aligneront progressivement, étape par étape, en fonction de leurs mandats et capacités ; il est essentiel que les banques de développement priorisent leurs efforts. La combinaison d’outils et de méthodologies utilisés par les institutions financières évoluera au fil du temps, à mesure qu’elles examineront et développeront de nouveaux outils et approches pour répondre aux transitions sociétales, économiques et technologiques.   

 

Ce cadre d’opérationnalisation est conçu pour servir de guide initial afin d’aider les membres d’IDFC à opérationnaliser leur engagement. Il est structuré autour des six principes d’alignement d’IDFC qui exposent comment les membres visent à réaliser leur engagement d’alignement. Il fournit des conseils sur les outils et les approches à utiliser, structurés autour de quatre grandes questions :  

 

•  Objectifs : Quels objectifs et résultats concrets mon institution vise-t-elle à atteindre ? 

•  Aspects clés : Quels sont les principaux types d’outils, à quelles caractéristiques dois-je prêter attention lorsque j’utilise certains types d’outils ? Quels changements peuvent être nécessaires au sein de mon institution et qui doit être impliqué ? De quelles informations ai-je besoin ? 

•  Approches et outils existants : Quelles approches et quels outils sont disponibles pour effectuer ces changements ? Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses, comment abordent-ils les différentes dimensions de l’alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris ? 

•  Recommandations d’utilisation pour l’alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris : Que dois-je prendre en compte si je veux être complètement aligné avec les objectifs de l’Accord de Paris ? 

 

L’alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris étant un processus dynamique, ce cadre d’opérationnalisation devra être révisé, adapté et développé au fil du temps, à mesure que les membres d’IDFC progressent dans ce processus d’alignement et que de nouveaux outils et approches apparaissent. 

 

Cadre d’opérationnalisation de l’alignement avec les objectifs l’Accord de Paris Télécharger
Contacts I4CE
Alice PAUTHIER
Alice PAUTHIER
Cheffe de projet - Finance et développement Email
Dr. Ian COCHRAN
Dr. Ian COCHRAN
Conseiller Senior - Investissements Climat & Finance Email
Pour aller plus loin
  • 20/01/2023
    Financement du développement : les bonnes résolutions de 2023

    L’année 2022 a abouti à un consensus important : l’architecture financière mondiale n’est plus adaptée aux enjeux actuels. L’écosystème financier créé après-guerre pour soutenir le développement international (au centre duquel se trouvent le FMI et la Banque mondiale) n’a pas été conçu pour répondre à la multiplicité des crises auxquelles le monde est confronté aujourd’hui, au premier rang desquelles le dérèglement climatique. Le temps presse mais la bonne nouvelle est que l’année 2023 sera jalonnée d’évènements importants pour mener à bien la réforme de l’architecture financière internationale, dont le sommet de Paris en juin. Et l’année se terminera à la COP 28, où nous ferons officiellement le bilan des progrès réalisés pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

  • 19/01/2023 Billet d'analyse
    2023, l’année de la réforme du financement du développement

    L’année 2022 a abouti à un consensus international : l’architecture financière mondiale n’est plus adaptée aux enjeux actuels. 2023 sera une année de réforme pour le financement du développement, avec de nombreux événements organisés, dont un sommet à Paris, au mois de juin. Alors que les discussions se sont cristallisées autour de la nécessité d’augmenter les volumes de financement pour le développement, Alice Pauthier revient sur l’importance de mettre l’impact au cœur d’une réforme qui devra être tirée guidée au niveau local, par l’identification des besoins de financements pour la transition. Cette réforme est une opportunité à ne pas manquer et les Institutions Financières Publiques ont un rôle clé à jouer dans la future architecture internationale.

  • 15/12/2022
    Les limites des engagements climat volontaires des acteurs financiers privés

    La finance privée ne financera pas la transition sans un engagement plus fort des pouvoirs publics.
    Depuis plusieurs années, et particulièrement depuis la COP 26, beaucoup d’attention et de temps ont été consacrés aux engagements volontaires des acteurs financiers privés. Pris dans le cadre d’initiatives internationales, ces engagements doivent en principe permettre de mobiliser la finance privée au profit de la transition vers une économie neutre en carbone.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer