Développement et perspectives de l’agriculture dans les négociations climatiques internationales

25 février 2015 - Etude Climat - Par : Claudine FOUCHEROT / Clothilde TRONQUET

Par Clothilde TRONQUET, Claudine FOUCHEROT

L’agriculture tient une place particulière dans les mutations climatiques en cours et à venir : produisant environ 12 % des émissions de gaz à effet de serre globales, ce secteur très émetteur est également très impacté par les changements climatiques, souffrant entre autres d’une baisse tendancielle des rendements et d’une variabilité croissante. Grâce à sa capacité d’adaptation et à son potentiel d’atténuation, l’agriculture est aussi une partie de la solution aux changements climatiques.

Le secteur agricole est souvent désigné comme un parent pauvre des négociations climatiques internationales, il ne recevrait pas un traitement à la hauteur de ses spécificités et de son rôle fondamental. L’objet de cette étude est d’estimer quelle est la participation effective de l’agriculture aux négociations de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et d’identifier les grands enjeux pour ce secteur dans les années à venir.

L’analyse de l’historique des négociations et leur situation actuelle démentent l’idée d’une agriculture inexistante dans le processus de la CCNUCC, sans pour autant qu’elle jouisse d’un traitement sectoriel spécifique. Les obstacles à la mise en place de mécanismes d’atténuation et d’adaptation dans le secteur agricole, allant de l’ingénierie au financement, sont en effet nombreux et difficiles à contourner.

Les avancées réduites de l’agriculture dans les négociations reflètent également la complexité et la sensibilité des problématiques qui lui sont liées tant sur le commerce que le développement économique. Il s’agit de repenser les trajectoires de développement agricole, modifiant l’organisation des filières agricoles de la production d’intrant aux modes de consommation et considérant les impacts effectifs sur les parties prenantes y compris en matière de développement. Ainsi, la dite « lenteur » des négociations internationales sur le sujet agricole n’est en réalité que le reflet de l’envergure des enjeux à considérer : de la sensibilité politique du thème agricole et de l’ampleur du défi scientifique et technique que représentent la réduction et le suivi des émissions agricoles.

L’agriculture n’est qu’à la première étape d’un processus de négociation long et complexe dont l’issue ne doit pas être attendue lors de la COP21. Si on peut espérer de la COP21 des avancées dans le dialogue sur les mesures de suivi, notification et vérification (MRV) ou encore sur l’appréhension d’une approche paysagère, les développements du SBSTA sur l’agriculture perdureront quant à eux au-delà de 2015, constituant une étape indispensable avant d’envisager de quelconques outils opérationnels. Enfin des initiatives multilatérales comme l’Alliance Globale pour Climate-Smart Agriculture contribuent à mobiliser la communauté internationale sur les sujets agricoles, parallèlement aux négociations internationales, mais restent en marge du carde onusien.

Développement et perspectives de l’agriculture dans les négociations climatiques internationales pdf
Contacts I4CE
Claudine FOUCHEROT
Claudine FOUCHEROT
Directrice du programme Agriculture et forêt Email
Clothilde TRONQUET
Clothilde TRONQUET
Cheffe de projet – Programme Agriculture et Forêt Email
Pour aller plus loin
  • 04/11/2016
    Chiffres clés du climat, France et Monde – Edition 2017

    Le jour de la ratification de l’Accord de Paris et à la veille de l’ouverture de la COP22 à Marrakech le 7 novembre, le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer et  I4CE-Institute for Climate Economics publient l’édition 2017 des «  Chiffres clés du climat – France et Monde ». Quelques chiffres qui caractérisent l’édition […]

  • 05/04/2022 Billet d'analyse
    Climat : Le décryptage de la présidentielle

    Depuis un an, I4CE a rencontré les équipes des principaux candidats à l’élection présidentielle pour les inciter à préparer leur programme pour le climat. Nous leurs avons notamment demandé de préparer leur « budget pour le climat ». Alors, sont-ils prêts ? Retrouvez sur notre site spécial Présidentielle 2022 tous les résultats du décryptage des programmes réalisé par l’équipe d’I4CE : les analyses par candidat, l’analyse croisée, des fiches thématiques ainsi que l’ensemble des propositions climat regroupées dans notre « base des propositions ».

  • 12/11/2013
    Agriculture et forêt : les trompe-l’œil de l’EU ETS

    Backloading et réformes de l’EU ETS : bien que le Parlement européen ait fixé provisoirement au 10 décembre le vote du projet de backloading de la Commission, l’approbation des réformes prendra probablement deux ans au moins. Paquet climat-énergie 2030 : le rapport préliminaire du Parlement européen sur le paquet climat-énergie 2030 ne fait aucune référence […]

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer