warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

I4CE salue la sortie du Rapport Ducret-Lemmet sur la stratégie française de la finance verte.

Sur cinq sujets clés, la France peut consolider son avance et l’utiliser pour porter une forte ambition au niveau européen et international, sans attendre la mise en œuvre des décisions qui seront prises à l’échelle de l’Union Européenne suite aux recommandations du Groupe d’Experts de Haut Niveau sur la Finance durable (HLEG).

  1. Au terme du premier exercice d’application de l’article 173-VI de la LTECV, la France peut renforcer sa réglementation sur l’exigence de transparence sur le risque climatique.
  2. La construction d’une «taxonomie » (identification et classification) partagée des projets et activités verts est l’une des pierres angulaires du développement de la finance verte.
  3. La France doit organiser sa contribution et sa présence dans les processus internationaux de standardisation de la finance verte.
  4. Pour mobiliser l’épargne des français vers la transition écologique et énergétique, l’épargnant doit être mieux informé de la prise en compte des enjeux climatiques dans la gestion de son épargne.
  5. La France doit accélérer les travaux des superviseurs sur la gestion des risques climatiques entamés en Europe.

Financer la transition française : pour une utilisation stratégique des ressources Il sera nécessaire d’investir 300 milliards supplémentaires entre 2015 et 2030 pour atteindre les objectifs de transition écologique et énergétique que la France s’est fixée.

Le rapport recommande une approche sur mesure, tenant compte des spécificités des différents secteurs et acteurs.

  1. Définir et piloter le « plan d’affaires » de la transition énergétique et écologique.
  2. Rendre les investissements publics cohérents avec une trajectoire 2°.
  3. Restructurer les dispositifs publics de soutien pour maximiser leur impact sur les financements privés.
  4. Confirmer la priorité accordée à la rénovation énergétique des bâtiments publics.
  5. Pour l’efficacité énergétique des logements, la mission recommande le soutien à la structuration de guichets uniques, en plus de l’usage d’outils réglementaires et fiscaux.
  6. Accroître l’investissement des entreprises dans l’efficacité énergétique.
  7. Privilégier le financement par le secteur privé des bornes de recharge électrique

Lire le rapport complet

Contact


Pierre DUCRET

Président

Pierre Ducret est Contrôleur général et Conseiller Climat et COP21 pour le groupe Caisse des Dépôts. Il était précédemment, P-DG de CDC Climat, filiale de la Caisse des Dépôts dédiée à la transition écologique et énergétique de l’économie et est aujourd’hui Président de I4CE

Titulaire d’un DEA de philosophie, diplômé de l’IEP de Paris, Pierre Ducret a exercé, depuis sa sortie de l’ENA en 1982, différentes fonctions de direction au sein du groupe Caisse des Dépôts.

Il dispose d’une forte expérience du management territorial, comme directeur régional de la Caisse des Dépôts en Aquitaine et en Rhône-Alpes puis comme directeur général des services du Grand Lyon. Successivement directeur à la branche retraites, secrétaire général du groupe puis directeur des services bancaires, il a parallèlement été, entre 2000 et 2010, responsable de la stratégie du développement durable du groupe Caisse des Dépôts avant de créer CDC Climat en 2010.

Lire le Blog de Pierre.

loading
×