Transition énergétique : le rôle clé du dialogue État-collectivités

11 décembre 2023 - Tribune - Par : Benoît LEGUET

Atteindre les objectifs de la planification écologique demande aux collectivités locales des investissements massifs et rapides, notamment dans les transports et les bâtiments publics. Possible à condition de rehausser le niveau du dialogue entre État et collectivités sur le financement de la transition.

 

Le rapport de Jean Pisani-Ferry et Selma Mahfouz a mis le doigt sur les besoins conséquents d’argent public pour la transition climatique à horizon 2030 : une trentaine de milliards d’euros supplémentaires par an. Le projet de loi de finances a dévoilé la part qu’entend prendre l’État pour 2024 : 10 milliards d’euros supplémentaires d’autorisations d’engagement. Cet effort augmentera certainement dans le temps.

 

De façon aussi certaine, l’effort attendu des collectivités locales sera substantiel. Les collectivités portent aujourd’hui l’essentiel de l’investissement public ; et du fait de leurs compétences, elles sont incontournables pour l’action climatique. Développer l’offre de transports collectifs, aménager des infrastructures cyclables, construire des réseaux de chaleur, rénover les écoles et les bâtiments publics : tout ceci suppose qu’elles veuillent agir pour le climat, ce qu’elles sont de plus en plus nombreuses à revendiquer, mais aussi qu’elles puissent le faire.

 

Lire la chronique sur Les Échos

Pour aller plus loin
  • 12/07/2024
    Financement de la transition : quelles marges de manœuvre autour du besoin de financement public ?

    Au regard de ses objectifs climat, la France est confrontée à un déficit d’investissement. Aujourd’hui, ces investissements mettent les finances publiques à contribution, aussi bien pour investir dans les équipements publics que pour cofinancer les projets des ménages et des entreprises. Accroître les investissements climat apparait donc comme un défi pour les finances publiques. Mais c’est un défi de taille variable, qui dépend des politiques à venir. Quelles sont donc les marges de manœuvre autour des besoins de dépenses publiques en faveur du climat ?

  • 13/05/2024 Tribune
    L’écologie populaire et la « bagnole » au secours des finances publiques

    La proposition de loi visant à accélérer le verdissement des flottes automobiles, en examen à l’Assemblée nationale, constitue pour le directeur de l’Institut de l’économie pour le climat Benoît Leguet un modèle pour marier écologie populaire et coût réduit pour les finances publiques. L’exécutif fait face à un triangle d’incompatibilité : réussir la planification écologique élaborée depuis deux ans ; inciter sans augmenter le déficit public, en questionnant toute dépense publique supplémentaire ; et inciter sans écologie punitive, comprendre sans fiscalité ni normes supplémentaires. Comment donc, dans les conditions budgétaires actuelles, mettre en oeuvre l’écologie populaire chère au Premier ministre ?

  • 26/04/2024
    Coupes budgétaires : le retour de la fin du monde contre la fin du mois

    Le vent a tourné. Après avoir annoncé 10 milliards de plus pour financer sa planification écologique dès 2024, le gouvernement a réalisé en urgence plusieurs coupes budgétaires pour contenir le déficit public de la France, à commencer par le budget de la rénovation énergétique et le Fonds Vert dédié aux collectivités. La tension entre la réduction du déficit public et le financement de la transition écologique est là pour durer, alors même que la France va devoir rénover toujours plus de bâtiments publics et de logements privés, construire toujours plus de RER métropolitains, aider toujours plus les agriculteurs à faire leur transition, s’adapter toujours plus aux conséquences du réchauffement climatique… C’est le retour de la fin du monde contre la fin du mois.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer