49-3 : continuons le débat budgétaire pour le climat

21 octobre 2022 - Par : Damien DEMAILLY

Le Gouvernement a actionné le 49-3. La discussion budgétaire avec les parlementaires n’est néanmoins pas close pour autant. Si le 49-3 met un terme aux débats sur le volet « recettes » du budget 2023, les discussions continuent à l’Assemblée sur le volet « dépenses ». Et ce sera ensuite aux Sénateurs de se pencher sur le budget. D’autres débats importants pour le climat vont donc continuer à avoir lieu dans les jours et semaines à venir. Et d’autres 49-3.

 

Ce n’est qu’en décembre qu’on y verra définitivement clair sur le budget et ce qu’il contient pour accompagner les ménages, les entreprises et les collectivités locales vers la neutralité carbone, et pour les aider à s’adapter et faire face au dérèglement climatique. Et qu’on saura si le Gouvernement se rapproche de l’engagement présidentiel d’augmenter les crédits de 10 milliards d’euros par an. En attendant, I4CE publie dans sa newsletter hebdomadaire deux analyses du projet de budget.

 

La première fait le point sur les nouveaux financements publics dédiés à l’adaptation. Beaucoup d’annonces ont été faites par le Gouvernement pendant l’été caniculaire qu’a connu la France, et l’équipe d’I4CE s’est plongée dans le projet de budget pour voir comment elles se sont traduites budgétairement. Et comme vous le lirez, beaucoup de choses restent à faire.

 

La seconde analyse revient sur le « budget vert » publié par le gouvernement la semaine dernière. I4CE a décrypté ce rapport pour bien comprendre comment sont censées évoluer, en 2023, les dépenses dites favorables à l’environnement, ou encore celles défavorables. Le budget vert est une photo utile de là où on en est l’État dans le verdissement de son budget. Une photo encore un peu floue mais qui se précise année après année. On attend désormais le film du budget vert, c’est-à-dire la trajectoire des finances publiques pour le climat et plus généralement la transition écologique sur la décennie à venir. Le gouvernement s’y est engagé en soutenant un amendement des députés en faveur d’une telle trajectoire pluriannuelle. 

 

Lire la suite
Pour aller plus loin
  • 27/05/2015
    Tokyo : une étude de cas de tarification du carbone

    Etant la plus grande juridiction municipale dans le monde à mettre en œuvre un système de quotas d’émissions de CO2, l’action de Tokyo a été la première expérience de ce genre. Tokyo est l’un des rares systèmes de quotas à inclure les émissions de CO2 directes et indirectes . Publiée en mai 2015 par I4CE […]

  • 10/01/2020 Billet d'analyse
    2020 : le climat devra être l’affaire de tous

    Trop longtemps le climat est resté cantonné aux silos « écolos » de nos institutions publiques : c’était l’affaire des Ministères de l’environnement. La situation semble s’être améliorée depuis une dizaine d’années, mais nous sommes encore loin du compte comme le pointe le premier rapport du Haut conseil pour le climat « Agir en cohérence avec les ambitions ». Pour Benoit Leguet, directeur d’I4CE et membre du HCC, 2020 offrira de multiples occasions de tester l’engagement de tous, en France comme à l’international.

  • 13/04/2016
    L’Accord de Paris : un nouveau cadre international pour des politiques de tarification du carbone

    Depuis quelques années, les politiques de tarification du carbone s’imposent comme un outil économique efficace pour faciliter la transition vers une économie bas carbone : elles créent une incitation économique à réduire les émissions de CO2 et envoient un signal économique et politique clair en faveur des stratégies bas-carbone. Avec l’adoption de l’Accord de Paris […]

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer