Comme le remarquait la délégation à la prospective du Sénat en 2019, la « délicate question du financement de l’adaptation au changement climatique est un sujet fondamental pour la transition climatique qui reste très largement ouvert ». Il se caractérise à la fois par un « flou sur le niveau des besoins » et des interrogations sur les sources de financement.  Cette question est souvent éludée par le résultat socio-économique selon lequel le coût de l’adaptation étant largement inférieur aux coûts de l’inaction, il est de l’intérêt des acteurs économiques de s’adapter. Pourtant, le constat souvent partagé est bien celui d’une posture attentiste de la plupart des acteurs vis-à-vis des impacts du changement climatique. Alors que l’anticipation semble l’option la plus pertinente, c’est une logique de réaction qui prédomine. L’analyse présentée ici, conduite dans le cadre du projet Finadapter à l’échelle des grands chantiers de l’adaptation en France, caractérise les difficultés rencontrées par ceux qui cherchent à tenir pleinement compte de cette préoccupation. Elle permet d’interroger non plus les impacts économiques du changement climatique mais bien les conséquences d’une prise en compte effective de l’adaptation sur les modèles économiques des politiques et des projets territoriaux. Sur la base de ce rapport seront identifiés et qualifiés dans de prochaines publications les besoins – d’outils, d’accompagnement, de financement, d’évolution des cadres normatifs – et les ressources à mobiliser pour garantir une meilleure prise en charge du sujet.  
Messages clés et besoins pour l’action
•  Soutenir l’adaptation au changement climatique dans les territoires, ce n’est surtout pas aller trop vite vers la standardisation d’une offre de « solutions d’adaptation ». •  Soutenir l’adaptation sur les territoires c’est avant tout accompagner et catalyser les dynamiques émergentes pour intégrer les évolutions des conditions climatiques dans les démarches territoriales. •  Ce soutien doit se penser dans la durée, en articulant les échelles temporelles. •  La prise en compte de l’adaptation au changement climatique a des conséquences sur l’équation économique des démarches territoriales. •  Cette situation se traduit par des besoins d’intervention des acteurs publics pour accompagner la prise en charge de l’adaptation. •  Pour relever ces défis des mesures de natures différentes peuvent être mobilisées.  
Partenaires 
Projet Finadapter soutenu par l’ADEME dans le cadre de l’appel à projets ClimFi.