Événements Adaptation

Quand la Métropole se réchauffe à +4°C

Conférences - Par : Guillaume DOLQUES

 

Préparer la résilience

Impensable il y a peu, le scénario d’un réchauffement de +4°C du climat de métropole est clairement retenu par le gouvernement dans son prochain plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC 3).

 

Pour sensibiliser le plus grand nombre à ce changement de paradigme, l’Association des journalistes de l’environnement (AJE) a réuni scientifiques, politiques et parties prenantes pour évaluer les risques et identifier les leviers à actionner pour juguler les problèmes les plus urgents.

 

Présidée par le sénateur Ronan Dantec, président de la commission spécialisée du CNTE en charge de l’adaptation, cette journée du 5 juillet a été cadencée en deux temps.

 

La matinée était consacrée à une présentation par des scientifiques de ce réchauffement annoncé et de ses conséquences :

 

  • dernières projections climatiques pour le monde, l’Europe et la France ;
  • effets physiques d’un tél réchauffement ;
  • conséquences sociétales ;
  • esquisse des nouveaux risques.

 

L’après-midi était focalisée sur les voies de résolutions des problèmes les plus immédiats pour la métropole :

 

  • eau et agriculture ;
  • bâtiment et réhabilitation ;
  • l’accompagnement financier et technique des collectivités. 

 

Organisateurs 

La conférence était organisée par l’Association des journalistes pour l’environnement – AJE.

 

Partenaires scientifiques : Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives – CEA, Cerema, Institut pour l’économie du climatI4CE, Climate chance

 

Partenaires entreprises : Compagnie nationale du Rhône – CNR, Fédération des services énergie environnement – Fedene, Partenariat français pour l’eau – FWP PFE 

 

 Partenaires médias : L’Usine à GES, Reporterre, Natura sciences, Novethic

 

 

Plus d’informations sur le site de l’AJE. 

Date et heure : Mercredi 05 juillet de 9h à 18h

Lieu : l’Académie du climat, 2 place Baudoyer  75004 Paris

 

 

Programme 

À quels risques devons-nous préparer ?

 

9h : Accueil par Valéry Laramée de Tannenberg, AJE & L’Usine à GES

 

9h10 : Introduction par Ronan Dantec, sénateur, président de la commission spécialisée du CNTE en charge de l’adaptation

 

9h30 : Les dernières projections climatiques pour le monde, l’Europe et la France

 

10h : Les conséquences physiques d’un réchauffement à + 4°C, par Pascal Terrasse (Cerema)

 

10h30 : Les conséquences pour notre société, par Corine Le Quéré (HCC)

 

11h : Nouveaux risques et amplification des menaces, par Magali Reghezza-Zitt (Ceres/ENS)

 

11h30 : Un exemple à Paris à +50°C, par Maud Lelievre (Paris)

 

12h : Questions réponses

 

Quels leviers devons-nous actionner ? 

 

14h : « Keynote : quid de la sobriété, jusqu’où les Français sont-ils prêts à réduire leurs consommations pour s’adapter ? » par Bertrand Charmaison, directeur de l’I-Tese institute

 

14h30 : Table-ronde n°1 – « Eau et agriculture :  quels compromis ? », avec Christian Huyghe (INRAE), François Roch (FNPF), Vincent Cailliez (Sidam), Florence Habets (CNRS), Jean-Luc Redaud (PFE), Olivier Dauger (FNSEA)

 

15h30 : Table-ronde n°2 – « Bâtiment et réhabilitation : bien isoler l’hiver pour ne pas étouffer l’été », avec David Morales (CAPEB), Christophe Rodriguez (IFPB), Guillaume Dolques (I4CE), Lucas Chabalier (Agir pour le climat), Marianne Louis (USH)

 

16h30 : Table-ronde n°3 – « Accompagner et financer l’adaptation des collectivités », avec Benoît Leguet (I4CE), Bettina Laville (Comité 21), Pascal Berteaud (Cerema), Yannick Moreau (Anel)

 

17h45 Clôture par Christophe Béchu (SR)

 

05 juil 2023

Quand la Métropole se réchauffe à +4°C

Contacts I4CE
Guillaume DOLQUES
Guillaume DOLQUES
Chercheur – Adaptation au changement climatique Email
Pour aller plus loin
  • 01/03/2024
    Les aides de crise agricoles ne cessent d’augmenter et ce n’est satisfaisant pour personne

    I4CE s’est livré à un exercice inédit : estimer les soutiens publics au secteur agricole liées aux crises ces dix dernières années. Les dépenses publiques de prévention, surveillance et indemnisation totales ainsi agrégées donnent le vertige : plus de 2 milliards d’euros rien qu’en 2022 – pour indemniser les pertes occasionnées par plusieurs aléas sanitaires, climatiques et géopolitiques concomitants. 

  • 29/02/2024
    Estimation des dépenses publiques liées aux crises agricoles en France entre 2013 et 2022

    Face aux crises climatiques (sécheresses, inondations, gel), sanitaires (grippe aviaire) ou plus globales (COVID-19, guerre d’Ukraine), les aides d’urgence versées au secteur agricoles ont largement augmenté ces dix dernières années pour atteindre plus de 2 milliards d’euros en 2022, c’est ce que montre ce rapport d’I4CE. Si ces aides sont nécessaires, elles sont en revanche satisfaisantes pour personne, ni pour les pouvoirs publics ni pour les agriculteurs.

  • 29/02/2024 Billet d'analyse
    Cadre de certification européen : une esquisse de qualité qui ne garantit pas la valeur du tableau final

    Les co-législateurs européens viennent de se mettre d’accord en trilogue sur le contenu du futur cadre de certification carbone européen (Carbon Removal Certification Framework, CRCF en anglais). Des négociations fructueuses et rapides dans un contexte de recul général sur l’adoption des différents textes du Green Deal. A l’heure où environnement et revenus des agriculteurs sont mis en opposition, ce projet de règlement rassemble ces deux enjeux pour créer des conditions d‘investissement dans la transition agricole et forestière. De nombreux détails restent cependant à clarifier pour que ce cadre permette des financements à la fois efficaces et ambitieux pour le climat.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer