Publications

I4CE salue les conclusions du rapport de la Commission de haut niveau sur les prix du carbone

30 mai 2017 - Billet d'analyse - Par : Benoît LEGUET

Ce lundi 29 mai, la Commission de haut niveau sur les prix du carbone a livré ses conclusions dans un rapport destiné à favoriser la mise en œuvre de politiques de tarification du carbone.

Pour la Commission, les trajectoires efficientes de tarification du carbone commencent par un fort signal-prix dans l’immédiat, suivi d’un engagement crédible de maintenir les prix de long terme à un niveau suffisamment élevé pour produire les changements nécessaires. Le niveau approprié de prix pour le carbone est toutefois variable selon les pays. La Commission rappelle que 87% des émissions mondiales ne sont pas tarifées aujourd’hui, et que les trois quarts de celles qui le sont sont couverts par un prix du carbone inférieur à 10 dollars par tonne de CO2.

Le rapport plaide pour une forte augmentation du prix de la tonne de CO2, qui devrait atteindre au moins 40 à 80 dollars en 2020, puis 50 à 100 dollars en 2030, afin de respecter l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 2°C tel que défini par l’Accord de Paris. Du fait du temps nécessaire à la mise en place des mécanismes de tarification du carbone, les pays devraient s’y atteler dès maintenant, martèlent les auteurs.

Télécharger le rapport

Retrouver les messages clés du rapport

Télécharger la contribution d’I4CE

Contacts I4CE
Benoît LEGUET
Benoît LEGUET
Directeur général Email
Pour aller plus loin
  • 27/01/2023
    En 2023, l’adaptation doit devenir un réflexe pour l’État et les collectivités

    Ces derniers mois, enfin, la France a pris conscience de la nécessité d’adapter tous les territoires aux conséquences du dérèglement climatique. L’adaptation est un objectif mieux compris et mieux partagé, et elle devrait être au cœur du prochain plan national anti sécheresse ou de la future loi d’orientation agricole. Il était temps. Car jusqu’alors, nous continuions à concevoir des politiques et à investir dans des infrastructures comme si le climat ne changeait pas. Chaque année, au moins 50 milliards d’euros d’investissements publics sont encore réalisés sans systématiquement prendre en compte le fait que le climat change. 

  • 27/01/2023
    Adaptation : ce que peuvent (et doivent) faire les collectivités

    Les impacts du changements climatiques sont locaux et une grande partie de l’adaptation des territoires reposera sur les collectivités. Elles peuvent – et doivent – dès maintenant mettre en place de nombreuses actions sans-regret et mobiliser des moyens humains et financiers pour engager une politique d’adaptation ambitieuse de leur territoire. Retrouvez dans ce Point Climat d’I4CE la liste de ces actions. 

  • 27/01/2023
    Mettre l’adaptation aux impacts du changement climatique au menu des discussions entre les collectivités et l’État

    Si les collectivités disposent d’importants leviers d’adaptation, elles ne pourront les mobiliser que si certaines conditions sont réunies au niveau national : tout l’effort ne peut pas reposer sur leur seule initiative. C’est ce que montre ce Point Climat d’I4CE. Il est donc urgent qu’une discussion s’ouvre sur l’adaptation entre l’État et les collectivités, notamment dans le cadre de « l’Agenda territorial ».

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer