warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

Ce lundi 29 mai, la Commission de haut niveau sur les prix du carbone a livré ses conclusions dans un rapport destiné à favoriser la mise en œuvre de politiques de tarification du carbone.

Pour la Commission, les trajectoires efficientes de tarification du carbone commencent par un fort signal-prix dans l’immédiat, suivi d’un engagement crédible de maintenir les prix de long terme à un niveau suffisamment élevé pour produire les changements nécessaires. Le niveau approprié de prix pour le carbone est toutefois variable selon les pays. La Commission rappelle que 87% des émissions mondiales ne sont pas tarifées aujourd’hui, et que les trois quarts de celles qui le sont sont couverts par un prix du carbone inférieur à 10 dollars par tonne de CO2.

Le rapport plaide pour une forte augmentation du prix de la tonne de CO2, qui devrait atteindre au moins 40 à 80 dollars en 2020, puis 50 à 100 dollars en 2030, afin de respecter l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 2°C tel que défini par l’Accord de Paris. Du fait du temps nécessaire à la mise en place des mécanismes de tarification du carbone, les pays devraient s’y atteler dès maintenant, martèlent les auteurs.

Télécharger le rapport

Retrouver les messages clés du rapport

Télécharger la contribution d’I4CE

Contact


Benoît LEGUET

Directeur général

Benoît est le directeur général d’I4CE – Institute for Climate Economics, le think tank sur l’économie de la transition énergétique fondé par la Caisse des Dépôts et l’Agence Française de Développement.

Benoît accompagne depuis 2002 les décideurs publics et privés sur la transition vers une économie décarbonée et résiliente au changement climatique. Il enseigne l’économie du changement climatique dans plusieurs formations de deuxième et troisième cycle. Il est également membre de plusieurs groupes d’experts, notamment : Haut Conseil pour le climat ; Conseil économique pour le développement durable ; Comité scientifique de la Fondation Goodplanet.

Benoît est ingénieur de l’Ecole polytechnique et de l’ENSTA ParisTech, et est titulaire du Master en économie du développement durable, de l’énergie et de l’environnement de l’Université Paris X-AgroParisTech-Ecole polytechnique.

loading
×