Californie : une étude de cas de tarification du carbone

2 juin 2015 - Hors série

La Californie est le premier État à établir indépendamment un système d’échange de quotas d’émissions de CO2 en Amérique du Nord et a fait des progrès significatifs pour atténuer le changement climatique. Etant donné que la Californie a été récemment reliée avec le Québec, un autre membre de la Western Climate Initiative, l’étude explore non seulement le système d’échange de quotas de CO2 de la Californie, parmi d’autres politiques de réduction des émissions, mais aussi de son interaction avec le système du Québec.


Publiée en mai 2015 par I4CE avec l’International Emissions Trading Association (IETA) et l’Environmental Defense Fund (EDF).

Californie : une étude de cas de tarification du carbone pdf
Pour aller plus loin
  • 27/05/2015
    Nouvelle Zélande : une étude de cas de tarification du carbone

    Le système d’échange de quotas de CO2 de la Nouvelle-Zélande est le seul système à inclure le secteur de la forêt depuis sa conception et a depuis élargi son champ d’application à d’autres secteurs. Publiée en mai 2015 par I4CE avec the International Emissions Trading Association (IETA) et the Environmental Defense Fund (EDF).

  • 26/09/2016
    Sommet Climate Chance : la tarification du carbone – mobiliser les acteurs non-étatiques pour un enjeu mondial aux implications locales

    Cette note a été rédigée pour le dialogue participatif sur la tarification du carbone organisé à l’occasion du sommet mondial des acteurs non-étatique, Climate Chance, organisé à Nantes du 26 au 28 septembre 2016. La tarification du carbone est un instrument économique permettant aider à réaliser les nécessaires réductions d’émissions pour atténuer les impacts du […]

  • 01/04/2020
    Investir en faveur du climat contribuera à la sortie de crise

    Face à la crise sanitaire du covid-19, de nombreux Etats à travers le monde adoptent d’importants programmes de soutien économique. C’est notamment le cas en France. Convaincu que l’action pour le climat, au-delà de la phase d’urgence sanitaire, peut contribuer à soutenir l’activité économique en sortie de crise tout en renforçant la résilience de notre société, I4CE propose dans cette étude un plan de financement public de 7 milliards d’euros par an associé à une trentaine de mesures. Ce plan permet de déclencher annuellement 19 milliards d’euros d’investissements publics et privés favorables au climat.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer