Le schéma régional climat air énergie : un outil pour la transition énergétique et climatique des régions françaises

4 septembre 2012 - Etude Climat - Par : Jérémie DE CHARENTENAY

Par Jérémie DE CHARENTENAY, Alexia LESEUR et Cécile BORDIER

Introduit par la loi dite « Grenelle II » et co-élaboré par l’Etat via ses services décentralisés et le Conseil régional, le schéma régional climat-air-énergie (SRCAE) a pour objectif d’orienter la transition énergétique et climatique de la région aux horizons 2020 et 2050. A partir d’un inventaire des émissions régionales de gaz à effet de serre (GES), le SRCAE détermine des scénarios de transition énergétique basés sur des orientations sectorielles et structurelles qui seront les grands axes de la stratégie régionale.

L’étude analyse en détail les stratégies choisies par les Régions pour réussir leur transition énergétique, au travers de l’analyse de onze SRCAE soumis en consultation publique avant fin juillet 2012 (Alsace, Aquitaine, Auvergne, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne, Ile-de-France, Midi-Pyrénées, Nord-Pas de Calais, Picardie, Rhône-Alpes). La diversité des méthodologies retenues par les Régions, tant au niveau des inventaires d’émissions de GES que des scénarios, ne permet une comparaison quantitative ni entre les régions, ni avec les objectifs nationaux. L’étude établit néanmoins une typologie des régions et identifie les leviers d’action communs à toutes les Régions et ceux qui dépendent de caractéristiques locales. Certaines orientations pourraient être reprises par d’autres Régions du même type, voire alimenter les réflexions au niveau national. L’étude montre également que les SRCAE sont allés au-delà des compétences propres des Régions et mettent en avant le rôle des niveaux de décision locaux, nationaux et européens dans la réussite de la transition énergétique régionale.

Le schéma régional climat air énergie : un outil pour la transition énergétique et climatique des régions françaises pdf
Pour aller plus loin
  • 12/04/2020 Tribune
    Tribune I Une esquisse des enjeux économiques et financiers

    Les villes françaises, qui représentent 80 % de la population totale et 67 % des émissions nationales de GES, jouent un rôle essentiel dans la transition. La mise en œuvre de la politique climatique nationale nécessite en effet des actions au niveau local, et les villes et collectivités possèdent des leviers pour mener à bien ces actions. À travers leurs compétences élargies par la dynamique de décentralisation et leur capacité à engager, animer et coordonner les actions climat et énergie en proximité avec les acteurs territoriaux, les villes sont en mesure de réduire leurs propres émissions et celles de leur territoire. Cette mobilisation des villes est d’autant plus importante que la situation actuelle n’est pas à la hauteur des objectifs climatiques visés.

  • 08/10/2020
    Des plateformes régionales pour l’adaptation

    Dans ce Point Climat, I4CE propose la création de Plateformes régionales d’adaptation aux changements climatiques qui auraient trois fonctions.

  • 25/06/2015
    Etude Climat n° 50 « Le recyclage des déchets et la lutte contre le changement climatique : cas d’étude des emballages ménagers en France »

    I4CE publie avec le soutien d’Eco-Emballages une Etude Climat sur le recyclage des déchets et la lutte contre le changement climatique qui analyse le cas des déchets d’emballages ménagers en France. • Le secteur des déchets est habituellement peu visible dans les inventaires d’émissions de gaz à effet de serre. Son impact réel ne peut […]

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer