Le recyclage des déchets et la lutte contre le changement climatique : cas d’étude des emballages ménagers en France

17 juin 2013 - Etude Climat - Par : Dr. Vivian DEPOUES

I4CE publie avec le soutien d’Eco-Emballages une Etude Climat sur le recyclage des déchets et la lutte contre le changement climatique qui analyse le cas des déchets d’emballages ménagers en France.
• Le secteur des déchets est habituellement peu visible dans les inventaires d’émissions de gaz à effet de serre. Son impact réel ne peut être appréhendé qu’en adoptant une approche qui tient compte des différentes étapes du cycle de la matière. La prévention et le recyclage des déchets apparaissent alors comme des leviers efficaces d’atténuation des émissions de GES .
• 3,2 Mt d’emballages recyclés chaque année permettent d’éviter l’émission de 2,1 Mt de GES . Ce résultat correspond à l’implication de chacun des acteurs de la chaîne. Les principales réductions sont permises par la réutilisation en aval de la matière recyclée rendue compétitive par le modèle économique original de la REP. Cet impact climatique apparaît alors comme un cobénéfice des politiques déchets et repose aussi sur le geste de tri des consommateurs et sur l’organisation de la collecte sélective par les collectivités locales.
• L’étude détaille le croisement des incitations économiques du modèle avec les efforts de réduction des émissions à chaque étape et souligne que le potentiel d’atténuation associé au traitement des emballages ménagers pourrait être accentué dans une dynamique de progression vers une économie circulaire. Pour y parvenir, une meilleure articulation des politiques, notamment au niveau local, rendant plus visibles les cobénéfices climatiques est nécessaire.

Le recyclage des déchets et la lutte contre le changement climatique : cas d’étude des emballages ménagers en France pdf
Contacts I4CE
Dr. Vivian DEPOUES
Dr. Vivian DEPOUES
Chef de projet Adaptation au changement climatique Email
Pour aller plus loin
  • 27/01/2023
    En 2023, l’adaptation doit devenir un réflexe pour l’État et les collectivités

    Ces derniers mois, enfin, la France a pris conscience de la nécessité d’adapter tous les territoires aux conséquences du dérèglement climatique. L’adaptation est un objectif mieux compris et mieux partagé, et elle devrait être au cœur du prochain plan national anti sécheresse ou de la future loi d’orientation agricole. Il était temps. Car jusqu’alors, nous continuions à concevoir des politiques et à investir dans des infrastructures comme si le climat ne changeait pas. Chaque année, au moins 50 milliards d’euros d’investissements publics sont encore réalisés sans systématiquement prendre en compte le fait que le climat change. 

  • 27/01/2023
    Adaptation : ce que peuvent (et doivent) faire les collectivités

    Les impacts du changements climatiques sont locaux et une grande partie de l’adaptation des territoires reposera sur les collectivités. Elles peuvent – et doivent – dès maintenant mettre en place de nombreuses actions sans-regret et mobiliser des moyens humains et financiers pour engager une politique d’adaptation ambitieuse de leur territoire. Retrouvez dans ce Point Climat d’I4CE la liste de ces actions. 

  • 27/01/2023
    Mettre l’adaptation aux impacts du changement climatique au menu des discussions entre les collectivités et l’État

    Si les collectivités disposent d’importants leviers d’adaptation, elles ne pourront les mobiliser que si certaines conditions sont réunies au niveau national : tout l’effort ne peut pas reposer sur leur seule initiative. C’est ce que montre ce Point Climat d’I4CE. Il est donc urgent qu’une discussion s’ouvre sur l’adaptation entre l’État et les collectivités, notamment dans le cadre de « l’Agenda territorial ».

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer