Note UQA – Contribution d’I4CE à la question de la gestion du double-compte dans le cadre des projets volontaires au niveau des pays de l’annexe B

29 octobre 2015 - Hors série - Par : Claudine FOUCHEROT

Un des freins au développement de projets de compensation carbone dans les pays développés concerne la gestion du double-compte des réductions d’émissions. Cette question est cruciale pour les projets MOC (Mise en œuvre conjointe) issus du protocole de Kyoto mais les enjeux sont différents dans le cadre de la compensation volontaire.

Cette note a pour objectif de remettre à plat la question du double-compte au niveau des projets volontaires et plus particulièrement sur la question de la double-monétisation et de la double-revendication des réductions d’émissions. Elle explique notamment pourquoi la suppression d’UQA dans le cadre volontaire n’est pas nécessaire, à moins de vouloir augmenter l’ambition des Etats.

Note UQA – Contribution d’I4CE à la question de la gestion du double-compte dans le cadre des projets volontaires au niveau des pays de l’annexe B pdf
Contacts I4CE
Claudine FOUCHEROT
Claudine FOUCHEROT
Directrice du programme Agriculture et forêt Email
Pour aller plus loin
  • 05/07/2018
    Quelles bases pour la construction de synergies entre la certification de gestion durable et la certification carbone ? Pour quel impact ?

    Qu’est-ce que la certification carbone pour un projet forestier ? Quelle différence avec la certification de gestion durable ? Comment ces différents cadres interagissent-ils et quelles synergies peuvent se construire ? Issue des travaux du Club Carbone Forêt Bois, animé par I4CE, cette étude répond à ces différentes questions en présentant les caractéristiques et les enjeux liés aux […]

  • 28/12/2011
    LES PROJETS DE COMPENSATION CARBONE DANS LE SECTEUR AGRICOLE

    Par Claudine FOUCHEROT et Valentin BELLASSEN Au niveau mondial, les émissions du secteur agricole représentent 14 % des émissions anthropiques globales de gaz à effet de serre. Lorsque l’on considère également les émissions en amont Ŕ fabrication d’engrais, déforestation, … – et en aval du champ Ŕ bioénergies, … – leur part passe à 30 […]

  • 20/02/2020
    Le label bas-carbone en 10 questions

    Le label bas-carbone est un cadre de certification carbone national volontaire. Porté par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, ce référentiel innovant et transparent offre des garanties sur la qualité des projets locaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de séquestration naturelle du carbone. Des garanties qui ouvrent aux porteurs de ces projets de nouvelles perspectives de financement.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer