Y aura t-il un prix de marché pour les CER et ERU dans deux ans ?

29 mai 2011 - Point Climat - Par : Nicolas STEPHAN / Benoît LEGUET

A moyen terme (avant 2015) la demande pour les crédits émanant de l’EU ETS et des sources secondaires de demande semble limitée à 1,6 milliard tCO2e. L’offre de crédits Kyoto est relativement prévisible, et devrait couvrir la demande de crédits Kyoto à horizon 2013-2014 dans notre scénario central. Notre vision est que l’équilibre offre-demande entraînera une décorrélation des prix de l’EUA et du CER, et pourrait conduire à des prix des crédits internationaux très faibles, voire presque nuls. Sans une modification des politiques du côté de la demande, nous ne prévoyons aucun rebond des prix des CER et ERU dans un avenir proche.

Y aura t-il un prix de marché pour les CER et ERU dans deux ans ? pdf
Contacts I4CE
Benoît LEGUET
Benoît LEGUET
Directeur général Email
Pour aller plus loin
  • 18/02/2012
    Comprendre le lien entre l’environnement macroéconomique et le prix du carbone de l’UE

    Par Julien Chevallier Différents niveaux d’analyse peuvent permettre de comprendre les réactions du prix du carbone face aux évolutions des fondamentaux macroéconomiques. Mes récents travaux de recherche ont mis en évidence deux liens importants. Tout d’abord, il existe un lien entre le prix du carbone et les marchés financiers. Ces analyses soulignent la façon dont […]

  • 15/01/2014
    Utilisation des crédits Kyoto par les industriels européens : d’un marché efficace à l’éclatement d’une bulle

    Au cours de la phase 2 de l’EU ETS, les installations pouvaient utiliser des crédits carbone issus des mécanismes de projets du protocole de Kyoto (CER et ERU). Les règles d’usage, fixées par les Etats membres et validées par la Commission européenne, ont limité une demande maximale de crédits Kyoto à environ 1 400 MtCO2e […]

  • 14/07/2013
    Livre vert sur le Paquet énergie-climat 2030 : la réponse d’I4CE

    Pour établir une politique climat-énergie de l’UE à l’horizon 2030, I4CE adresse trois recommandations à la Commission européenne. (1) Établir un objectif de réduction d’émissions de CO2 contraignant, unique et d’au minimum 40 % en 2030. (2) Placer l’EU ETS comme l’instrument central et non résiduel pour favoriser les réductions à moindre coût en Europe […]

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer