Transition énergétique et mise en oeuvre de l’Accord de Paris en Tunisie : Quel est le rôle du secteur financier?

21 juin 2018 - Billet d'analyse - Par : Benoît LEGUET

Dans le cadre de l’initiative «Partnership for Market Readiness» (PMR), financée par la Banque Mondiale (BM), le Programme des Nations unies pour le Développement et l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Energie (ANME) en collaboration avec l‘Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF) et l’Institute for Climate Economics (I4CE), ont organisé lundi 18 juin 2018 à Tunis, un déjeuner débat sur le rôle du secteur financier dans la transition énergétique et la mise en œuvre de l’accord de Paris en Tunisie.

 

Cette rencontre, présidée par Monsieur Khaled Kaddour, Ministre de l’énergie, des mines et des énergies renouvelables, Monsieur Ahmed El Karam, président de l’association professionnelle des banques et des établissements financiers et Monsieur Diego Zorrilla, représentant résident du Programme des Nations unies pour le Développement en Tunisie, a réuni quelques uns parmi les principaux responsables du secteur financier et celui de l’énergie en Tunisie, afin d’initier une réflexion autour des enjeux économiques et financiers de la transition énergétique pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris et du rôle du secteur financier dans l’allocation des flux financiers pour une transition vers une économie bas-carbone et durable.

Contacts I4CE
Benoît LEGUET
Benoît LEGUET
Directeur général Email
Pour aller plus loin
  • 19/09/2017
    Utilisation de lignes de crédit vertes pour améliorer l’accès au financement des projets d’investissement verts

    Les lignes de crédit vertes (GCL) mises en place par les institutions financières publiques (PFI) sont un outil d’intermédiation financière à double objectif. Premièrement, ils visent à favoriser les prêts accordés à des projets verts. Deuxièmement, ils visent à renforcer les capacités des institutions financières locales pour développer le marché local des prêts verts après la fermeture […]

  • 23/11/2015
    L’(Éco)système financier de la France – Améliorer l’intégration des enjeux du développement durable

    Rapport I4CE pour l’UNEP Inquiry sur l’expérience française en matière d’intégration du développement durable dans le secteur financier L’étude de cas menée sur la France présente les enseignements de l’expérience française dans l’intégration du développement durable dans une perspective de partage avec d’autres pays. Elle porte à la fois sur l’actualité visible des derniers mois […]

  • 28/10/2021 Billet d'analyse
    La finance à la COP 26 : intéressons-nous à ce qui n’est pas sexy

    Des engagements du secteur financier sont attendus à la COP26, et les attentes sont élevées. Mais le sont-elles vraiment ? Pas suffisamment selon Anuschka Hilke d’I4CE, pour qui la communauté financière doit aller au-delà de la réduction de son exposition aux risques liés au climat. Ce qui implique des engagements et des annonces beaucoup moins « sexy », par exemple sur la prise en compte du climat dans toutes les procédures internes.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer