Publications

Les publications d’I4CE que VOUS avez préférées en 2018

10 janvier 2019 - Billet d'analyse
Avant de se plonger dans la nouvelle année, l’équipe d’I4CE a souhaité prendre le temps de regarder dans le rétroviseur. Et plutôt que de vous dire ce que nous avons retenu de notre activité 2018, nous avons préféré mettre en avant ce que VOUS avez préféré. Voici les cinq publications les plus consultées en 2018 sur notre site.

 

 

# 1    Les Comptes mondiaux du carbone 2018

 

Cette publication annuelle fait le point sur les principales tendances en matière de politiques de tarification du carbone dans le monde. Dans l’édition 2018, on apprenait que 46 pays et 26 provinces ou villes avaient déjà mis en œuvre une taxe ou un marché carbone, avec un prix du CO2 allant de 1 à plus de 100 euros. Et que ces instruments avaient généré 26 milliards d’euros de revenus en 2017.
 
 
 

 

 

# 2  –  Panorama des financements climat 2018

 

Encore une publication annuelle d’I4CE, qui évalue chaque année le montant investi par la France et les français pour le climat : isolation des logements, développement des énergies renouvelables, transports collectifs, véhicules bas carbone… L’édition 2018 du panorama révélait que les investissements climat sont en hausse depuis plusieurs années et dépassent désormais les 40 milliards d’euros. Mais que cette hausse est trop timide pour combler le déficit d’investissement annuel, estimé entre 10 et 30 milliards par an.
 

 

 
 
 

# 3  –  « Mind the gap » : Aligner les politiques énergie-climat 2030 de l’UE pour atteindre les objectifs climat de long terme

 

En plein débat sur la révision des politiques énergie-climat de l’Union européenne, cette étude d’I4CE et Enerdata soulignait leurs inadéquations avec les objectifs de long terme de l’Europe. Elle mettait par ailleurs en exergue l’importance de prendre en compte les interactions entre ces différentes politiques, à l’image du développement des énergies renouvelables qui fait baisser le prix du CO2 sur le marché européen si l’ambition de ce marché n’est pas revue à la hausse.
 
 

Accédez à la publication

 

 

# 4 – Tarification du carbone dans le monde : l’augmentation des revenus pose la question des usages

 

Alors que la taxe carbone commençait à faire parler d’elle en France, I4CE publiait les premiers résultats d’une étude menée avec la Banque Mondiale et l’Agence Française de Développement sur l’usage des revenus carbone à travers le monde. Dans ce brief, on apprenait que 46% des revenus issus des taxes et marché carbone dans le monde sont utilisés pour investir dans des projets bas carbone, 44% sont alloués au budget général, et que le reste permet de baisser d’autres taxes ou est transféré directement aux entreprises et ménages.
 
 
 

 

 

# 5  –  Article 173-VI : bilan du reporting climat après deux ans d’application

 

En 2015, en France, l’article 173-VI de la loi de Transition énergétique créait un précédent mondial en obligeant les investisseurs à être transparents sur l’impact climatique de leurs investissements. Dans ce brief, I4CE faisait le bilan de l’application de cet article et de ses conséquences sur les pratiques de reporting et la gestion des investissements. L’institut formulait des recommandations pour en améliorer l’impact et pour nourrir le débat européen où des négociations sont en cours sur une obligation de transparence des investisseurs.
 
 
 

Accédez à la publication

Pour aller plus loin
  • 03/02/2023
    L’adaptation entre dans une nouvelle ère

    L’adaptation aux impacts du changement climatique en France n’est plus un tabou. C’est la première chose à retenir de la grande conférence organisée lundi dernier par I4CE et France Stratégie. La question n’est plus de savoir s’il faut s’adapter mais comment le faire. Elle n’est plus vue comme un renoncement à réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais comme le second pilier de la lutte contre les changements climatiques. Il nous faut à la fois atténuer et adapter, « éviter l’ingérable et gérer l’inévitable » pour reprendre une expression utilisée à maintes reprises pendant la conférence.

  • 27/01/2023
    En 2023, l’adaptation doit devenir un réflexe pour l’État et les collectivités

    Ces derniers mois, enfin, la France a pris conscience de la nécessité d’adapter tous les territoires aux conséquences du dérèglement climatique. L’adaptation est un objectif mieux compris et mieux partagé, et elle devrait être au cœur du prochain plan national anti sécheresse ou de la future loi d’orientation agricole. Il était temps. Car jusqu’alors, nous continuions à concevoir des politiques et à investir dans des infrastructures comme si le climat ne changeait pas. Chaque année, au moins 50 milliards d’euros d’investissements publics sont encore réalisés sans systématiquement prendre en compte le fait que le climat change. 

  • 27/01/2023
    Adaptation : ce que peuvent (et doivent) faire les collectivités

    Les impacts du changements climatiques sont locaux et une grande partie de l’adaptation des territoires reposera sur les collectivités. Elles peuvent – et doivent – dès maintenant mettre en place de nombreuses actions sans-regret et mobiliser des moyens humains et financiers pour engager une politique d’adaptation ambitieuse de leur territoire. Retrouvez dans ce Point Climat d’I4CE la liste de ces actions. 

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer