Publications

« Mind the gap » : Aligner les politiques énergie-climat 2030 de l’UE pour atteindre les objectifs climat de long terme

10 avril 2018 - Point Climat

Pour une meilleure coordination des politiques énergie-climat à travers le règlement sur la gouvernance de l’Union de l’énergie.

 

Une nouvelle étude analyse les interactions entre les politiques énergie-climat de l’UE et propose des options politiques pour atténuer les interactions contreproductives et atteindre des objectifs climat de long terme accrus conformément à l’Accord de Paris.

I4CE et Enerdata démontrent, à partir de leurs analyses du cadre énergie-climat 2030 de l’UE, que :

1. D’un côté, les interactions contreproductives dans le cadre du climat et de l’énergie de l’UE 2030 compromettent son efficacité et compromettent l’atteinte des objectifs climat. Les textes actuellement négociés sont dépourvus de dispositions suffisantes pour neutraliser ces effets.

2. D’autre part, le paquet énergie-climat 2030 n’est pas aligné sur l’ambition de long terme de l’UE, qui est elle-même insuffisante pour respecter ses engagements sous l’Accord de Paris.

Une fenêtre politique est actuellement ouverte en Europe avec la révision du paquet énergie-climat 2030 : des négociations sont en cours entre les institutions européennes sur plusieurs textes législatifs, dont la directive sur les énergies renouvelables, la directive sur l’efficacité énergétique et un règlement sur la gouvernance de l’énergie, un texte de particulière importance, étant donné qu’il aura pour but de garantir l’atteinte des objectifs de l’UE sur l’énergie et le climat, tout en assurant la cohérence du cadre législatif.

Il convient de tirer le meilleur parti de cette opportunité pour mettre en place un portefeuille de politiques ambitieux et cohérent dans l’UE, qui lui permette de respecter ses engagements climat pris sous l’Accord de Paris.
I4CE et Enerdata décrivent des options politiques pour rendre le paquet énergie-climat de l’UE conforme à l’Accord de Paris avant 2030, en :

1. Définissant correctement les objectifs climat de long terme de l’UE, en tenant compte des objectifs de l’accord de Paris;

2. Alignant les politiques énergie-climat sur les objectifs long terme aux niveaux européen et national

3. Assurant la cohérence du cadre politique et atténuant les interactions contreproductives.

 

« Mind the gap » : Aligner les politiques énergie-climat 2030 de l’UE pour atteindre les objectifs climat de long terme Télécharger
Pour aller plus loin
  • 28/03/2023 Tribune
    Tribune – Banques de développement : financer plus mais différemment

    Avec la multiplication des crises, les responsabilités confiées aux banques publiques de développement s’élargissent pour intégrer d’autres considérations que le développement économique et social. Or, qui dit plus de responsabilités, dit plus de ressources à déployer pour les remplir. Repenser en profondeur les règles du jeu fixées au sortir de la seconde guerre mondiale à Bretton Woods, voilà une promesse ambitieuse ! C’est pourtant celle formulée par Emmanuel Macron qui, en proposant d’organiser en juin prochain à Paris un sommet pour « un nouveau pacte financier mondial », a positionné la France comme l’un des pays moteurs de la réforme de l’architecture financière internationale.

  • 24/03/2023
    Journée internationale des forêts : certification carbone, adaptation et puits de carbone

    Cette semaine, à l’occasion de la journée internationale des forêts, I4CE vous propose un tour d’horizon des dossiers forestiers qui animent les débats en France et à Bruxelles. Vous découvrirez dans notre newsletter une nouvelle tribune de Julia Grimault sur la certification carbone européenne et nos dernières analyses sur l’adaptation des forêts françaises au changement climatique, le puits de carbone français ou encore l’industrie du bois.

  • 21/03/2023 Tribune
    Tribune – Certification carbone européenne : l’alliance improbable

    Le futur cadre européen de certification des absorptions de carbone fait l’objet de vifs débats. La première réunion du groupe d’experts chargé d’appuyer la Commission a suscité des critiques sur la composition et le mandat de ce groupe, et les discussions ont pris une tournure inattendue en réalisant l’exploit de mettre d’accord ONGs et industriels du Captage et Stockage de CO2 (CCS) contre les absorptions naturelles de carbone, celles de nos forêts ou de nos sols agricoles. D’où vient cette alliance improbable ? 

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer