Pour une autre approche du risque climatique en finance – Tenir pleinement compte des incertitudes

4 novembre 2019 - Etude Climat - Par : Vincent BOUCHET (Groupe Caisse des Dépôts) / Morgane NICOL / Michel CARDONA / Dr. Vivian DEPOUES

L’intégration des risques climatiques dans les pratiques de gestion financière n’est pas une chose aisée. En effet, comme le montre cette note à partir de l’exemple des activités bancaires, les caractéristiques intrinsèques de ces risques – de long terme, non probabilisables et sans historiques – sont souvent difficilement compatibles avec les processus standards qui reposent sur des probabilités établies à partir du passé. Pourtant, l’incertitude ne peut pas être un prétexte à l’inaction. Le cadre de la théorie de la décision en univers incertain fournit en effet des approches et des outils alternatifs permettant de décider malgré les incertitudes. Bien que développés dans des contextes différents des activités financières, nous défendons que ce qui sous-tend ces approches – et notamment l’importance accordée aux critères d’adaptabilité et de robustesse des choix de gestion – pourrait être mobilisé par les acteurs financiers. Nous proposons des pistes de discussions en ce sens, concernant à la fois la stratégie et la régulation bancaires.

La première partie de la présente note rappelle ce que sont les risques de transition et les risques climatiques physiques et les trois principales sources d’incertitude qui leur sont associées. Nous revenons ensuite sur les processus standard de gestion des risques par les établissements bancaires avant de montrer pourquoi il est particulièrement compliqué d’y intégrer les risques climatiques. Puis, nous passons en revue plusieurs outils d’aide à la décision utilisés dans d’autres secteurs. Enfin, en conclusion, nous suggérons des pistes pour adapter ces outils au secteur de la finance.

Ce document a vocation à servir de base d’échange entre des praticiens de la gestion des risques du secteur bancaire, le régulateur mais aussi des opérateurs et chercheurs ayant déjà appliqué des approches exploratoires dans d’autres domaines. Il nous semble essentiel de discuter des conditions à réunir pour rendre de telles évolutions possibles, en s’inspirant de ce qui est fait dans d’autres secteurs, pour améliorer ainsi la prise en compte des risques climatiques dans le financement de l’économie. Bien qu’exploratoire, ce travail ouvre également des pistes d’études de cas à conduire.

 

 

Pour une autre approche du risque climatique en finance – Tenir pleinement compte des incertitudes pdf
Contacts I4CE
Morgane NICOL
Morgane NICOL
Directrice du Programme Territoires Email
Michel CARDONA
Michel CARDONA
Associate Expert - Financial Sector, Risks and Climate Change Email
Dr. Vivian DEPOUES
Dr. Vivian DEPOUES
Chef de projet Adaptation au changement climatique Email
Pour aller plus loin
  • 30/06/2015
    FINANCING URBAN ADAPTATION TO CLIMATE CHANGE IMPACTS

    _______________________ Par Claire Eschalier et Alexia Leseur – I4CE en partenariat avec l’AFD Réalisée en partenariat avec l’AFD, cette étude propose un panorama des initiatives de financement de l’adaptation au changement climatique accessibles aux villes. Elle répertorie des options de financement complémentaires aux fonds nationaux ou à l’aide publique au développement : A partir d’une […]

  • 04/11/2019
    Pour une autre approche du risque climatique en finance – Tenir pleinement compte des incertitudes

    L’intégration des risques climatiques dans les pratiques de gestion financière n’est pas une chose aisée. En effet, comme le montre cette note à partir de l’exemple des activités bancaires, les caractéristiques intrinsèques de ces risques – de long terme, non probabilisables et sans historiques – sont souvent difficilement compatibles avec les processus standards qui reposent […]

  • 08/01/2016
    Narratif scientifique pour le LPAA

    I4CE et UCCRN ont rédigé le narratif scientifique en préparation de la Vision à 5 ans lancée lors du LPAA Villes et Territoires qui intensifiera les réponses aux changements climatiques des acteurs non-étatiques (villes, régions et Etats fédérés) et garantira à leurs habitants des cadres de vie futurs plus durables.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer