Michel CARDONA

Expert associé senior - Secteur financier, Risques et Changement climatique

Michel a rejoint I4CE en 2018 pour apporter son expertise sur le secteur financier et faciliter les interactions entre les chercheurs, les acteurs du secteur financier et les autorités publiques.

 

Avant de rejoindre I4CE, Michel a travaillé à la Banque de France dans différents domaines reliés au secteur financier (agrément des nouveaux acteurs, supervision bancaire, régulation prudentielle, stabilité financière, relations internationales et européennes). Il a également travaillé au service de l’inspection de la Commission des Opérations de Bourse et au Financial Sector Development Département de la Banque Mondiale à Washington. Entre 2008 et 2012, il a été Secrétaire Général du CCLRF (Comité Consultatif de la Législation et de la Réglementation Financières). Depuis deux ans, il s’est occupé plus particulièrement de la stratégie de Responsabilité Sociale d’Entreprise de la Banque de France dont il a en particulier initié la démarche d’Investissement Responsable.

 

Michel est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et détient un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) de Macro-économie de l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne.

Équipe
Dernières contributions
  • 15/12/2022 Point Climat

    Les limites des engagements climat volontaires des acteurs financiers privés

    La finance privée ne financera pas la transition sans un engagement plus fort des pouvoirs publics. Depuis plusieurs années, et particulièrement depuis la COP 26, beaucoup d’attention et de temps ont été consacrés aux engagements volontaires des acteurs financiers privés. Pris dans le cadre d’initiatives internationales, ces engagements doivent en principe permettre de mobiliser la finance privée au profit de la transition vers une économie neutre en carbone.
  • 31/05/2022 Etude Climat

    Analyse par scénarios du risque de transition en finance – Vers une intégration stratégique de l’incertitude profonde

    La restructuration de l'économie vers un système à faible émission de carbone implique de développer les activités alignées sur les besoins d'une économie nette zéro, d’en restructurer d'autres afin de les rendre compatibles avec ces besoins et d’arrêter les activités nuisibles. Le secteur financier doit anticiper ces dynamiques afin de faire face aux risques stratégiques et de saisir les opportunités qui s'offrent à lui dans ses activités.
  • 02/02/2021 Etude Climat

    Relever les défis de l’analyse du risque climatique physique en finance

    Alors que les impacts financiers du changement climatique se matérialisent déjà, les régulateurs incitent activement les institutions financières à analyser et gérer leur exposition aux « risques climatiques physiques », et à expliquer comment elles s’y prennent suivant les recommandations de la TCFD. Comment les acteurs financiers peuvent-ils se saisir efficacement de cet exercice nouveau ?
  • 29/01/2021 Etude Climat

    La réglementation financière peut-elle accélérer la transition bas-carbone ?

    Ces dernières années, les régulateurs de la finance ont incité les acteurs financiers à prendre en compte les « risques climatiques » afin d’assurer à la fois la stabilité financière et le bon fonctionnement des marchés, les deux objectifs traditionnels de la régulation. Cette approche par les risques est un premier pas important, mais sera-t-elle suffisante pour atteindre les objectifs climatiques ?
  • 29/01/2021 Point Climat

    La réglementation financière peut-elle accélérer la transition bas-carbone? – Résumé pour décideurs

    Ces dernières années, les régulateurs de la finance ont incité les acteurs financiers à prendre en compte les « risques climatiques » afin d’assurer à la fois la stabilité financière et le bon fonctionnement des marchés, les deux objectifs traditionnels de la régulation. Cette approche par les risques est un premier pas important, mais sera-t-elle suffisante pour atteindre les objectifs climatiques ?
  • 22/10/2020 Billet d'analyse

    Régulation financière : les dossiers climat à suivre dans les prochains mois

    Les institutions publiques qui régulent et supervisent la finance privée vont beaucoup parler dérèglement climatique dans les prochains mois. La taxonomie européenne qui permet aux acteurs économiques d’identifier les activités favorables à la transition écologique ou les « stress tests climatiques » de la Banque de France et de l’ACPR ne sont que quelques-uns des dossiers qu’ils auront à traiter et que nous vous invitons à suivre. I4CE a synthétisé pour vous le « calendrier climat » de la régulation financière en une infographie.
  • 05/06/2020 Etude Climat

    Quel rôle pour la réglementation financière dans la transition bas-carbone ?

    Les Etats et plus généralement les pouvoirs publics ne financeront pas seuls la transition vers une économie bas carbone et résiliente aux changement climatiques. Les acteurs financiers privés ont un rôle essentiel à jouer et, au cours des dernières décennies, ils ont pris de nombreuses initiatives pour promouvoir l’« investissement responsable » et la « finance durable ». Cependant, l’impact de ces initiatives est loin d’être à la hauteur du défi climatique, c’est pourquoi la réglementation financière a un rôle à jouer.
  • 04/06/2020 Tribune

    Tribune I Réglementation financière et « relance verte »

    La pandémie provoquée par le Covid 19 a déclenché une crise économique majeure. Le traitement d’urgence de cette crise s’est largement appuyé sur un recours massif aux instruments fiscaux et monétaires déjà largement utilisés lors de la crise de 2008. Mais la réglementation financière a aussi été mobilisée pour alléger ou assouplir les contraintes prudentielles afin de préserver le financement bancaire des acteurs économiques, notamment ceux les plus touchés par la crise. Ceci illustre les différentes facettes de l’utilisation de la réglementation financière : prioritairement destinée à assurer le fonctionnement efficace des marchés financiers et la stabilité financière, elle peut également être utilisée avec des objectifs de politique économique.
  • 12/03/2020 Tribune

    Tribune I Exigences de capital des banques pour le climat : posons-nous les bonnes questions

    Depuis plusieurs années, l’idée d’utiliser les exigences de fonds propres à des fins environnementales fait son chemin. Mais avant d’en arriver là, plusieurs questions sur ce type d’exigence doivent être résolues, notamment en ce qui concerne l’instrument à utiliser et l’objectif à réaliser. Michel Cardona, conseiller senior publie cette Tribune sur Euractiv.
  • 11/03/2020 Etude Climat

    Intégrer les risques liés au climat dans les exigences de fonds propres des banques

    La dynamique du changement climatique est en voie d’intensification, ce qui pourrait imposer le recours à de mesures nouvelles et significatives. L’Accord de Paris a reconnu qu’il était urgent d’orienter les flux financiers vers des activités bas-carbone et un développement résilient au climat. Toutefois, le dernier rapport spécial du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) indique que pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C, les ressources financières consacrées aux activités vertes sont largement insuffisantes et les investissements dans les projets à forte intensité de carbone sont encore beaucoup trop élevés. Parallèlement, les risques liés au climat continuent de menacer la stabilité du secteur financier et ne sont que marginalement pris en compte par les exigences de fonds propres de Bâle III.
  • 28/11/2019 Point Climat

    Finance fit for Paris – Évaluation de la réglementation financière en France et en Europe

    L’économie mondiale doit se transformer pour devenir neutre en carbone et résiliente aux changements climatiques. C’est l’engagement pris par la communauté internationale dans l’Accord de Paris sur le climat. Cependant, l’humanité doit trouver un moyen de financer cette transformation. Au niveau européen, la Commission estime qu’un déficit de financement d’au moins 180 milliards d’EUR par […]
  • 04/11/2019 Etude Climat

    Pour une autre approche du risque climatique en finance – Tenir pleinement compte des incertitudes

    L’intégration des risques climatiques dans les pratiques de gestion financière n’est pas une chose aisée. En effet, comme le montre cette note à partir de l’exemple des activités bancaires, les caractéristiques intrinsèques de ces risques – de long terme, non probabilisables et sans historiques – sont souvent difficilement compatibles avec les processus standards qui reposent […]
  • 13/06/2019 Billet d'analyse

    Il est temps de connecter les initiatives internationales sur la finance climat !

    Depuis 2016, I4CE est le Secrétariat de l'Initiative "Climate Action in Financial Institutions " (Action pour le climat dans les institutions financières). Lancée à COP21 en 2015, l'Initiative rassemble 44 institutions financières publiques et privées pour faire du changement climatique une composante essentielle de leurs stratégies. Tirant parti de son expertise et de son réseau, I4CE aide l'Initiative à favoriser les échanges entre les "Institutions d'appui " sur les pratiques et approches émergentes en matière d'intégration du changement climatique.
  • 28/05/2019 Point Climat

    La réglementation financière en France est-elle à la hauteur de l’Accord de Paris ?

    Le système financier a un rôle important à jouer pour financer la transition de l’économie et la réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre, et doit prendre en compte dans ses activités les risques que le changement climatique fait peser sur lui. Le gouvernement français a commencé à se mobiliser sur le […]
  • 21/11/2018 Point Climat

    Article 173-VI : bilan du reporting climat après deux ans d’application

    En 2015, l’article 173-VI de la loi de Transition énergétique créait un précédent mondial, en obligeant les investisseurs à être transparents sur l’impact de leurs investissements en matière de climat. Après deux ans de reporting climat par les investisseurs, portant sur leurs activités 2016 et 2017, quel bilan tirer de cet article 173-VI ? C’est la […]
  • 18/07/2018 Billet d'analyse

    La Banque de France et I4CE deviennent partenaires pour la finance climat

    Pour accélérer la prise en compte des risques et opportunités climatiques par le secteur financier, la Banque de France et I4CE deviennent partenaires. Ce partenariat vise à faciliter l’échange d’expertise entre les deux institutions, et plus généralement les interactions entre les chercheurs, les acteurs du secteur financier et les autorités publiques. Il permettra également de soutenir les travaux de la Banque de France au sein du réseau des banques centrales et des superviseurs pour le verdissement du système financier (NGFS - Network for Greening the Financial System), qu’elle a lancé lors du One Planet Summit de décembre 2017.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.

Fermer