L’Accord de Paris apporte un signal et un cadre en faveur de l’action dans la lutte contre le changement climatique.

L’Accord de Paris apporte un signal et un cadre en faveur de l’action dans la lutte contre le changement climatique. Equilibré et ambitieux dans ses objectifs – dont la décarbonation de l’économie mondiale avant la fin du siècle –, il réunit les conditions pour inciter chacun à faire plus.

En entérinant un nouveau régime international sur le climat, l’Accord permet de se concentrer sur l’essentiel : orienter les pays vers des économies bas-carbone et résilientes au changement climatique. C’est bien cela le défi principal à relever, plus que l’application directe des décisions prises à Paris.

La COP21 marque l’avènement d’un nouveau régime de coopération internationale plutôt que la volonté – utopique – de punir ou contraindre les États. Elle entérine des évolutions qui se basent sur la volonté d’inciter tous les acteurs – États ou non – à agir. En ce sens, c’est une réelle victoire du multilatéralisme.

En effet, la COP21 marque la « fin du commencement » des négociations pour s’orienter un régime permanent, émaillés de rendez-vous réguliers. Cette victoire ne sera cependant historique que si cette coopération aboutit sur une action renforcée et sur des résultats concrets. Il n’y plus qu’à !