Événements Investissement

Retour sur la conférence « Transition climatique : peut-on mieux dépenser ? »

Conférences - Par : Damien DEMAILLY / Benoît LEGUET / Hadrien HAINAUT
 
 

Retrouvez ici le reportage sur la conférence, les interviews vidéos de Benoît Leguet (I4CE), Alain Quinet (Economiste) et Bénédicte Peyrol (Députée de l’Allier) ainsi que les présentations des intervenants

 

En 2014, l’Agence internationale de l’énergie estimait à 44 000 milliards de dollars les investissements nécessaires d’ici à 2050 pour limiter le réchauffement et développer les énergies sobres en carbone, contre 36 000 milliards de dollars deux ans plus tôt. Pour la France, selon I4CE, ce sont chaque année entre 50 et 70 milliards d’euros qui doivent être investis jusqu’à 2030 pour assurer la transition. Si ces montants peuvent être en grande partie couverts par une redirection des financements vers des actifs bas carbone, le choix et la priorisation de ces investissements sont essentiels pour que la transition soit la plus efficace possible.

 

France StratégieI4CE, l’ADEME et le MTES ont organisé une conférence afin d’échanger sur les solutions pour mobiliser les fonds pour le climat et les guider vers les secteurs pour lesquels ils seront utiles et efficaces.

 

Afin de lancer la discussion, les intervenants ont fait un état des lieux des financements nécessaires pour atteindre la neutralité carbone, comme la France s’y est engagée dans son Plan Climat 2017, et ont proposé les outils mobilisables à cette fin. Les secteurs des transports en commun du quotidien ainsi que le bâtiment durable ont fait l’objet d’une attention particulière. Il s’agissait de tenter d’établir une priorisation des investissements, de la formation à la rénovation en passant par la recherche, et d’orienter les financements vers les projets les plus efficaces.

 

 

Programme :

9h00 – Accueil par Gilles de Margerie, Commissaire général de France Stratégie

9h10 – Introduction par Laurent Michel, Directeur général de l’Énergie et du Climat

9h20 – État des lieux et besoins d’investissement (Hadrien Hainaut, I4CE)

9h40 – Session transversale – Quels outils pour mieux dépenser ?

Animation : Benoît Leguet, I4CE

  1. La valeur de l’action pour le climat : un outil pour l’évaluation des investissements (Alain Quinet)
  2. France Transition et les instruments financiers publics-privés de partage des risques (Pascal Canfin et Philippe Zaouati)
  3. Bénédicte Peyrol, Députée de l’Allier, co-rapporteure de la mission d’évaluation et de contrôle sur les outils publics encourageant l’investissement privé dans la transition écologique

Échanges avec la salle*

 

10h50 – Pause

11h15 – Table-ronde n°1 : Sécuriser l’investissement dans les transports en commun du quotidien – le cas des investissements ferroviaires

Comment prioriser l’investissement public? Comment les aspects environnementaux modifient-ils la rentabilité des projets ?

Modérateur : Bérengère Mesqui, France Stratégie

Participants :

  • Bérangère Abba, Députée de la Haute-Marne, rapporteure de la loi LOM
  • Antoine Fouilleron, Conseiller référendaire à la Cour des comptes, rapporteur de la communication à la commission des finances de l’Assemblée nationale sur la Société du Grand Paris
  • François Philizot, Préfet en charge du plan pour la sauvegarde des petites lignes
  • Luc Baumstark, Économiste au Secrétariat général pour l’investissement

 

12h00 – Table ronde n°2 : Décupler la motivation à investir dans la rénovation thermique des bâtiments

Dans quels domaines faire porter en priorité l’effort d’investissement ? Comment choisir les investissements les plus efficaces ? Comment mobiliser les financements privés, notamment sur les segments pour lesquels l’accès au crédit est plus limité ?

Modérateur : Jérôme Gatier, DHUP

 

Participants :

  • Raphaël Claustre, Energie Posit’IF
  • Jean-Baptiste Sarlat, BPCE
  • Frédéric Laroche de Cd2e
  • Laurent Bender, BEI
19 fév 2019

Retour sur la conférence « Transition climatique : peut-on mieux dépenser ? »

Contacts I4CE
Damien DEMAILLY
Damien DEMAILLY
Directeur adjoint – Stratégie et valorisation Email
Benoît LEGUET
Benoît LEGUET
Directeur général Email
Hadrien HAINAUT
Hadrien HAINAUT
Responsable d'unité – Panorama des financements climat, Transition énergétique et prospective Email
Pour aller plus loin
  • 23/05/2024 Billet d'analyse
    Financement local de la transition : le débat escamoté

    Il en va du financement de l’action climatique à l’échelle locale comme des travaux à entreprendre dans une copropriété composée de plus de 35 000 décideurs différents : le devis est de plus en plus précis mais, s’agissant d’une responsabilité partagée, personne ne veut prendre seul la facture à sa charge. Le contexte budgétaire national de ce début d’année, dominé par la réduction des déficits publics, est propice à remettre une nouvelle fois à plus tard l’indispensable réunion de syndic sans laquelle jamais les travaux ne s’engageront à la hauteur des besoins. Or, plus le temps passe, et plus les coûts risquent de grimper : quelques pistes pour faire progresser le sujet en 2024 malgré tout.

  • 17/05/2024
    Revenus carbone : leur rôle dans le financement de la transition climatique

    Le mois dernier, le secrétaire de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Simon Stiell, a souligné l’importance de cette année et de l’année prochaine pour l’Accord de Paris et a appelé à « un bond en avant dans le financement climatique » avant les Réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. En effet, les émissions devant atteindre leur maximum avant 2025, notre fenêtre d’opportunité pour maintenir l’augmentation de la température à +1,5°C se referme rapidement. Il est urgent d’accroître et d’améliorer les financements pour la transition. Les politiques de tarification du carbone et leurs recettes font partie des outils disponibles qui peuvent contribuer à combler le déficit de financement de la lutte contre le changement climatique.

  • 15/05/2024
    Maximiser les avantages de la tarification du carbone par l’utilisation des revenus carbone

    Les politiques de tarification du carbone et leurs revenus font partie des outils disponibles qui peuvent aider à combler le déficit de financement climatique. Avec des recettes provenant des taxes sur le carbone et des systèmes d’échange de quotas d’émission (ETS) qui ont triplé depuis l’Accord de Paris, et une tendance à la hausse qui pourrait se poursuivre à moyen terme, « comment utiliser les recettes du carbone » est devenu une question cruciale. Ce rapport, préparé dans le cadre du projet European Union Climate Dialogues (EUCDs) financé par l’Union européenne (UE), vise à informer les décideurs politiques et les praticiens sur les leçons apprises et les voies à suivre concernant l’utilisation des revenus du carbone, avec une approche globale basée sur un examen des expériences internationales.  

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer