Les comptes mondiaux du carbone en 2018

17 avril 2018 - Point Climat - Par : Dr. Sébastien POSTIC / Clément METIVIER

Les comptes mondiaux du carbone en 2018 d’I4CE présentent les principales tendances concernant la mise en oeuvre des politiques de tarification explicites du carbone dans le monde en 2018.

 

5 tendances en 2018

  1. (Trop) Peu de juridictions ont mis en place un prix explicite du carbone. Au 1er avril 2018, 46 pays et 26 provinces ou villes ont établi une politique de tarification du carbone via des taxes sur le carbone et des systèmes d’échange de quotas d’émission (SEQE) ;
  2. La mise en oeuvre de politiques de tarification du carbone s’accélère. En 2017, 3 SEQE et 3 taxes carbone ont été mises en place, et plus de 25 instruments de tarification du carbone ont été annoncés pour les années à venir ;
  3. Les revenus du carbone représentent un levier de financement de plus en plus important pour l’environnement et l’économie. I4CE estime que les instruments de tarification du carbone ont généré 32 milliards de dollars (26 milliards d’euros) de revenus en 2017, contre 22 milliards de dollars en 2016 ;
  4. Un prix du carbone qui est jugé comme trop faible par les acteurs économiques. Le prix explicite de la tonne de CO2 en 2018 est globalement compris entre moins de 1 dollar (1 euro) et 139 dollars (114 euros) selon la juridiction ;
  5. Les prix explicites du carbone en 2018 ne sont pas alignés sur la trajectoire des 2°C.

Frise chronologique, carte du monde, tableau détaillé et graphique de synthèse fournissent toutes les informations sur les juridictions disposant ou ayant prévu d’établir des politiques explicites de tarification du carbone, le type d’instrument choisi, les secteurs et combustibles couverts, les niveaux de prix et l’utilisation des revenus générés.

Carte mondiale des prix explicites du carbone en 2018

carte-prix-du-carbone

Pour aller plus loin
  • 13/12/2021
    Climat : quels investissements pour le prochain quinquennat ?

    Il reste moins de 30 ans pour atteindre la neutralité carbone. Cette transformation des économies française et européenne, à peine entamée, est historique.
    Essentielle pour éviter le chaos climatique, elle doit aussi intégrer d’autres enjeux environnementaux, dont la biodiversité et la pollution de l’air.

  • 18/09/2017 Billet d'analyse
    Tarification du carbone au Maroc : Formation pour le Ministère de l’Environnement

    A l’invitation du Ministère de l’Environnement et son Secrétariat pour le développement durable et avec le soutien du programme Partnership Market Readness de la Banque mondiale, I4CE accompagne les représentants des différents ministères et secteurs économiques à comprendre la mise en oeuvre de politiques de tarification du carbone au Maroc, dans la perspective d’atteindre leur objectif climatique […]

  • 01/06/2022 Billet d'analyse
    Planification pour le climat : une méthode pour le Premier ministre

    Le Président de la République a annoncé, pendant la campagne, « assume une certaine forme de planification » pour assurer la transformation écologique du pays, et vouloir charger le futur Premier ministre de cette planification. Dans ce billet, Benoît LEGUET d’[i4ce] apporte une contribution à la feuille de route du futur chef du Gouvernement, sous forme de méthode …

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer