warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

Les oppositions à la taxe carbone se multiplient en France, se nourrissant des inquiétudes légitimes sur le pouvoir d’achat des ménages modestes, et du sentiment que sous couvert d’écologie, l’Etat cherche à augmenter ses revenus. Baisse d’autres impôts, investissement dans la transition énergétique, aide aux ménages les plus vulnérables… les options d’utilisation des recettes de la taxe carbone sont multiples, et c’est à chaque pays de trouver un consensus.

Il n’y a pas de solution miracle. Ce qui est clair, par contre, c’est que les citoyens doivent être consultés en amont sur l’utilisation de ses recettes, le gouvernement doit communiquer clairement ses choix et leur rendre régulièrement des comptes.

Dans cette tribune publiée, le directeur d’I4CE Benoit Leguet, la députée de l’Allier Bénédicte Peyrol, et le directeur général de la Fondation Abbé Pierre Christophe Robert plaident pour un Grenelle des recettes de la taxe carbone. Un moment de débat pour dépasser l’alternative « pour ou contre la taxe carbone », et nous recentrer sur le débat qui compte vraiment : que faire de ses recettes ?

Lire la tribune

 




Sur le même sujet


Contact


Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat. 

loading
×